La Fédération des Associations
de Familles Monoparentales
et Recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Articles

1er MAI: Journée de grèves, d’actions, de mobilisations sociales et de perturbations économiques

Actions, Actualité |

15 avril 2015

Affiche1erMai
RIPOSTONS contre l’austérité et exigeons une meilleure redistribution de la richesse!

1er MAI: JOURNÉE DE GRÈVES, D’ACTIONS, DE MOBILISATIONS SOCIALES ET DE PERTURBATIONS ÉCONOMIQUES

La poursuite des mesures d’austérité, contenues dans le budget 2015-2016, est un affront pour la population du Québec. Celle-ci vit déjà avec les conséquences des coupes dans les services publics et les programmes sociaux ainsi qu’avec les hausses de tarifs des dernières années. C’est inacceptable!

La forte limitation de la croissance des dépenses de programmes, annoncée dans ce budget, aura un impact dramatique, d’autant plus qu’elle s’ajoute aux compressions imposées aux ministères et organismes par le précédent budget. En plus de freiner la réalisation de droit humains fondamentaux, comme celui à un revenu décent, les choix du gouvernement libéral nuiront grandement à l’atteinte de l’égalité entre les hommes et les femmes. Le gouvernement ouvre toute grande la porte à un Québec privatisé, affaibli, loin des acquis sociaux pour lesquels il a milité. Ça suffit!

Pour lire la suite et accéder à la page Facebook de l’événement…

RIPOSTE GÉNÉRALE! Contre l’austérité, pour la redistribution de la richesse.

Actions, Actualité |

15 avril 2015

Riposte1erMai

1er MAI 2015: JOURNÉE DE GRÈVES, D’ACTIONS, DE MOBILISATIONS SOCIALES ET DE PERTURBATIONS ÉCONOMIQUES

MANIF-ACTION DE LA COALITION MAIN ROUGE À MONTRÉAL
DANS LE QUARTIER DES AFFAIRES
RASSEMBLEMENT À 9H30 AU SQUARE PHILLIPS

***
La poursuite des mesures d’austérité, contenues dans le budget 2015-2016, est un affront pour la population du Québec. Celle-ci vit déjà avec les conséquences des coupes dans les services publics et les programmes sociaux ainsi qu’avec les hausses de tarifs des dernières années.

Pour lire la suite…

TAPER SUR LES PAUVRES POUR FAIRE PASSER LA PILULE DE L’AUSTÉRITÉ?

logoCollectifpauvret
COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF POUR UN QUÉBEC SANS PAUVRETÉ concernant les récentes modifications au Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles

Québec, le 15 avril 20015 – Le Collectif pour un Québec sans pauvreté s’indigne de la décision du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, lequel préfère aller de l’avant avec un projet coercitif dicté par des préjugés à l’endroit des personnes assistées sociales, plutôt que d’améliorer les conditions de vie de ces mêmes personnes.

En entérinant ce projet pourtant largement décrié depuis son dévoilement, le gouvernement du Québec souhaiterait-il mieux faire avaler la pilule de l’austérité à la classe moyenne, qu’il est en train de saigner en haussant les tarifs et en coupant dans les services publics ? « C’est comme si le gouvernement voulait montrer que ses mesures d’austérité n’épargnent personne, pas même les plus pauvres. Or, on attend toujours une annonce concernant des mesures aussi draconiennes pour les plus riches ! Le ministre fait appel à l’équité entre les personnes assistées sociales entre elles d’une part, et entre les personnes assistées sociales et les travailleurEs pauvres d’autre part, pour justifier sa décision. Il devrait plutôt veiller à l’égalité entre les plus riches et les plus pauvres, qui est pas mal plus déficiente », d’affirmer le porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, M. Serge Petitclerc.

Pour lire la suite…

PÉTITION pour modifier le Règlement de l’aide financière aux études pour les parents-étudiants

434px-Assemblée_nationale_du_Québec.svg
La FAFMRQ appuie cette pétition, créée par Mirianne Lebel, une mère étudiante monoparentale dont l’histoire a déjà fait l’objet de deux articles dans Le Soleil: La pitance d’une veuve et Les craques.

La Fédération vous invite à la signer et à la partager largement!

Elle demande au gouvernement du Québec de modifier le règlement de l’aide financière aux études qui pénalise dans la catégorie « autres revenus », les parents-étudiants qui reçoivent des rentes de conjoints survivants, d’orphelin et ceux qui reçoivent une pension alimentaire pour enfant.

Date limite pour signer: 8 juin 2015

Pour signer la pétition…

CES MAUDITS BS

Bianca Longpré – Blogueuse, productrice en humour et infirmière
Image 2

J’ai 36 ans. Je suis une enfant de BS. J’ai été élevé en campagne par une mère monoparentale, fumeuse, de quatre enfants sur l’aide sociale dans une vieille maison.

Ma mère recevait le bien-être social et une pension alimentaire de (tenez-vous bien) 300 $ par mois pour ses quatre enfants. Pas un sou de plus pour les fournitures scolaires ou autres. Moins de 1000 $ par mois pour faire manger, habiller, loger, divertir, soigner quatre kids puis acheter ses cigarettes.

Aujourd’hui, nous sommes tous gradués du Cegep ou de l’université. Aucun enfant n’est sur l’aide sociale ou au chômage. Nous sommes tous propriétaires. Aucun des enfants n’a eu de démêlés avec la justice. Nous avons à notre tour des enfants. Nous sommes en santé physique et mentale. Bref, je crois que nous avons tous bien réussi.

Nous sommes des enfants de BS, comme des milliers d’autres enfants québécois.

Pour lire l’article…

DES VICTOIRES À CÉLÉBRER, DES ACTIONS À POURSUIVRE! – Bulletin Édition spéciale 40e anniversaire Volume 39, no. 3

BULLETIN DE LIAISON, Mars 2015 – Volume 39, no.3
P1 UNE Bul393

Les 6 et 7 novembre 2014, à l’occasion de son 40e anniversaire, la Fédération tenait un colloque intitulé «Familles monoparentales et recomposées: des victoires à célébrer, des actions à poursuivre». Afin de garder une trace de cet événement, nous vous proposons ce Bulletin spécial Colloque. Cette édition spéciale du Bulletin présente quelques-unes des conférences présentées dans le cadre du Colloque. D’autres contenus sont disponible dans la section COLLOQUE du site Web.

À LIRE DANS CE NUMÉRO…

DES VICTOIRES À CÉLÉBRER…
Par Andrée Normandeau

AU COEUR DES MUTATIONS DE LA VIE FAMILIALE DEPUIS UN DEMI-SIÈCLE
Par Renée B. Dandurand

CONDITIONS SOCIO-ÉCONOMIQUES DES FAMILLES MONOPARENTALES
Par Ruth Rose

LA GARDE PARTAGÉE, À QUEL PRIX?
Par Denyse Côté et Florina Gaborean

LA GARDE EXCLUSIVE, UNE EXCLUSIVITÉ
Par Michel Tétrault

LA GESTION DE L’ARGENT DANS LES FAMILLES RECOMPOSÉES
Par Hélène Belleau, Anabelle, Seery et Jessica Gerlach

DES ACTIONS À POURSUIVRE…
Par Sylvie Lévesque

Note: Pour faire partie de notre liste d’envoi du Bulletin, il suffit de s’abonner en remplissant le FORMULAIRE D’ABONNEMENT. Il n’en coûte que 18$ pour trois numéros par année!

DÉVELOPPEMENT DE L’ENFANT: UNE ÉTUDE CONCLUT À LA SUPÉRIORITÉ DES CPE

LE CPE SUPÉRIEUR AUX AUTRES SERVICES DE GARDE, SELON UNE ÉTUDE
Louise Leduc – LA PRESSE
Le CPE est de loin supérieur aux autres services de garde régis par l’État, conclut une étude de l’Agence de la santé de Montréal. Et surprise, parmi les enfants qui y sont inscrits, ce sont ceux qui sont arrivés le plus tôt – avant l’âge d’un an – qui se développent le mieux.

Les enfants de familles à faible revenu sont 3,6 fois moins susceptibles d’être vulnérables dans deux domaines ou plus de leur développement s’ils fréquentent un centre de la petite enfance (CPE) plutôt qu’un autre service de garde régi par l’État.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2013