La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

28 OCTOBRE 2017 – GRANDE MANIFESTATION POUR LA JUSTICE SOCIALE

Actions, Actualité |

15 octobre 2017

GRANDE MANIFESTATION POUR LA JUSTICE SOCIALE

QUAND? Le 28 octobre 2017, de 13h à 15h
OÙ? Au Parc Villeray (coin Jarry et Christophe-Colomb)

Après des années de politiques d’austérité, le gouvernement Couillard a annoncé un surplus record en 2017.

Malgré l’immense surplus budgétaire, le financement pour les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome demeure largement insuffisant et ne répare même pas les dommages créés par les compressions des dernières années.

Services publics, programmes sociaux et action communautaire autonome : on continue de piller notre trésor collectif !

Nous avons les moyens d’y réinvestir massivement : non seulement les surplus sont gigantesques, mais le gouvernement peut aller chercher des milliards de $ avec des mesures fiscales plus équitables, comme celles proposées par la Coalition Main rouge.

Le 28 octobre, joignez-vous à la bande de Robin des bois de la Coalition Main rouge pour revendiquer le réinvestissement massif dans les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome !

N’hésitez pas à vous déguiser en suivant ce thème.

Rassemblement à 13h, au Parc Jarry, quartier Villeray, à Montréal.
Au coin Jarry et Christophe-Colomb (métro Jarry)

Pour voir l’événement FACEBOOK…

ÉDUCATION À LA SEXUALITÉ: des questions qui demeurent sans réponse

STÉPHANIE TREMBLAY (RQCALACS) – HUFFINGTONPOST

GETTYIMAGES/iSTOCKPHOTO

Au printemps dernier, le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, annonçait le retour obligatoire de l’éducation à la sexualité dans les écoles primaires et secondaires pour l’automne 2018. Au cours de l’année scolaire 2017-2018 se poursuivra le projet pilote dans moins de 10% des écoles du Québec, avec l’objectif, nous l’espérons, de remédier aux multiples lacunes identifiées dans le rapport du comité consultatif sur l’éducation à la sexualité. Le Groupe des Treize est interpellé par le retour des apprentissages liés à la sexualité et souhaite faire entendre ses préoccupations ainsi que ses propositions.

Monsieur le Ministre,

Nous sommes des groupes communautaires féministes qui avons développé depuis plusieurs années une véritable expertise terrain sur différents aspects qui touchent la sexualité des jeunes: vie affective et amoureuse, violence conjugale et sexuelle, santé sexuelle et reproductive, identité de genre et orientation sexuelle, sexualité et handicap, etc. Nous entretenons certaines craintes concernant les apprentissages d’éducation à la sexualité prévus par votre ministère, mais il n’existe aucun espace de consultation et de collaboration entre le ministère et les groupes communautaires. Il nous reste à peine un an pour travailler ensemble à offrir aux jeunes du Québec une éducation à la sexualité adaptée à leurs réalités et besoins. En attendant que vous consultiez les groupes experts, voici certaines de nos préoccupations.

Pour lire la suite…

LE SALAIRE MINIMUM À 15$, RIEN DE MOINS

Actualité, Lutte à la pauvreté |

03 octobre 2017

MÉLANIE GAUVIN ET VIRGINIE LARIVIÈRE (CAMPAGNE 5-10-15) – LE SOLEIL (Point de vue)

La semaine dernière, Philippe Couillard a adopté un ton «guerrier» pour défendre les intérêts de Bombardier contre Boeing et pour dénoncer l’injustice subie par une multinationale québécoise. Nous croyons que les travailleuses et les travailleurs qui sont au bas de l’échelle et qui luttent au quotidien contre la pauvreté mériteraient que leurs dirigeants politiques défendent leurs intérêts avec la même ardeur. En cette année préélectorale, c’est ce que nous demandons au gouvernement. Rien de moins.

Le 7 octobre, Journée mondiale pour le travail décent, il y aura exactement un an que nos organisations ont lancé la campagne 5-10-15. Celle-ci s’inscrit résolument dans le débat sur l’augmentation du salaire minimum à 15 $ l’heure. C’est ce que ça prend aujourd’hui, au Québec, pour sortir de la pauvreté après avoir travaillé toute l’année à temps plein. Rien de moins.

Pour lire la suite…

15 OCTOBRE 2017 – GRANDE MARCHE DE 15 KM POUR 15$/H

VENEZ MARCHER LE 15 OCTOBRE POUR UN SALAIRE MINIMUM À 15$!

> POUR FAIRE LA MARCHE COMPLÈTE DE 15 KM
Départ au métro Lionel-Groulx à 10 heures – trajet de 15 km
> POUR SE JOINDRE À LA MARCHE EN COURS DE ROUTE
Place Émilie-Gamelin à 11 h 30 – trajet de 10 km
Parc Laurier à 13 h (angle Mentana et Laurier) – trajet de 5 km

Il y aura de l’animation à la Place Émilie-Gamelin et au Parc Laurier en attendant les marcheuses et les marcheurs et l’eau sera offerte.

Pendant la marche, vous devez prévoir votre eau et votre collation.

Pour voir l’événement FACEBOOK…

Pour télécharger l’AFFICHE…

Pour télécharger le TRACT…

CRISE DU LOGEMENT ABORDABLE: le gigantesque défi d’Ottawa

Actualité, Lutte à la pauvreté |

02 octobre 2017

MARC GODBOUTRADIO-CANADA

La crise du logement abordable frappe brutalement et de bien des manières. Aucune province, aucune région n’y échappe. Le gouvernement Trudeau a promis de s’y attaquer pour contrer la pauvreté. Ce défi s’annonce aussi colossal que les attentes.

Dans quelques jours, Edna Rose pourrait se retrouver à la rue. Le complexe où elle habite depuis 30 ans est en train de tomber en ruine. Plus d’une centaine de locataires ont déjà été forcés de quitter leur logis.

À 76 ans, elle n’a nulle part où aller, sinon un refuge.

Situation unique? La Société d’habitation de Toronto ferme des centaines de logements sociaux depuis un an. Elle n’a pas le choix : ils sont devenus trop dangereux pour leurs occupants.

Entretenir un parc de 2154 édifices est devenu un cauchemar pour la Société, faute de financement soutenu et prévisible d’Ottawa.

Pour lire la suite et regarder le reportage…

HAUSSE DU SALAIRE MINIMUM DIMANCHE EN ONTARIO ET EN ALBERTA

Actualité, Lutte à la pauvreté |

01 octobre 2017

AGENCE QMIJOURNAL DE MONTRÉAL

Le salaire minimum a augmenté dimanche en Ontario et en Alberta, tel qu’annoncé précédemment par les autorités de ces provinces.

En Ontario, le salaire minimum a été haussé de 20 cents pour s’établir à 11,60 $ de l’heure. L’augmentation est beaucoup plus forte en Alberta puisqu’elle est de 1,40 $ de l’heure. Le salaire minimum de 13,60 $/h de cette province de l’Ouest est le plus élevé au pays.

Pour lire la suite…

LE MINISTRE BLAIS S’ACHARNE CONTRE LES PLUS DÉMUNIS

Actualité, Lutte à la pauvreté |

29 septembre 2017

JACQUES LÉTOURNEAU (CSN) / LOUISE CHABOT (CSQ)/ LUC VACHON(CSD) / DANIEL BOYER (FTQ) – HUFFINGTONPOST


Photo: La Presse Canadienne

Le ministre Blais croyait profiter du calme estival pour faire adopter en douce son règlement sur le Programme objectif emploi sans soulever la grogne une fois de plus.

Comme bon nombre de groupes et d’intervenants sociaux, nous avons déposé un avis dénonçant clairement les mesures coercitives et les coupes de prestations prévues dans cette réforme.

Le tumulte de la rentrée avait donc permis au ministre de continuer à s’entêter à l’abri du jugement du public.

Heureusement, une déclaration des directeurs de santé publique de Montréal et de la Montérégie publiée la semaine dernière a permis de mettre en lumière l’acharnement irrationnel du ministre Blais envers les plus vulnérables de notre société.

Un acharnement plutôt gênant pour son gouvernement qui s’apprête justement à lancer sa nouvelle politique de lutte à la pauvreté. Un acharnement suspect quand on connaît la dénonciation que faisait François Blais, professeur, des mesures coercitives dans son livre vantant l’allocation universelle versée sans condition.

Pour lire l’article…

« N’UTILISEZ PAS NOS ENFANTS »

AUDREY RUEL-MANSEAULA PRESSE

Quelque 250 000 élèves participent à La semaine Donnez au suivant, concept créé par l’animatrice et productrice Chantal Lacroix. L’initiative soulève la controverse, des parents dénonçant un problème de sécurité et d’éthique.

Jusqu’à dimanche, 580 écoles primaires et secondaires de la province participent à La semaine Donnez au suivant, lancée par l’animatrice et productrice de l’émission du même nom, Chantal Lacroix. Les élèves sont invités à faire de bonnes actions, à remplir un carnet de suivi, à publier des photos sur Facebook et ainsi maximiser les chances que leur école apparaisse à l’émission. Une initiative qui se veut bienveillante, assure l’instigatrice, mais qui est pourtant dénoncée par des parents qui y voient là un problème de sécurité et d’éthique.

Comme tous les parents des 250 000 élèves participants, Mathilde Michaud-Quessy a reçu un formulaire à signer dans le sac d’école de sa cadette lui indiquant qu’elle participait à La semaine Donnez au suivant. Elle n’a pas l’habitude de s’opposer aux projets de l’équipe-école de sa fille, mais cette fois, l’initiative n’a pas passé.

«Non seulement on impose à ma fille de colorier dans un cahier des petits cœurs de bonnes actions, mais on me demande d’utiliser les médias sociaux pour promouvoir la bonté de mes enfants. PARDON ! […] N’utilisez pas nos enfants pour faire sonner votre petite caisse», a-t-elle dénoncé dans une envolée enflammée sur sa page Facebook, dans laquelle elle interpelle Chantal Lacroix.

Pour lire la suite…

LE MILIEU COMMUNAUTAIRE FORME UNE CHAÎNE AUTOUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

ISABELLE PORTER LE DEVOIR

Photo: iStock

Des milliers de travailleurs et d’usagers du milieu communautaire ont constitué une chaîne humaine mercredi, autour du parlement, pour réclamer une hausse de leurs budgets. Ils réclament 475 millions de dollars de plus par an dans les 4149 organismes de leur réseau.

« La pauvreté du secteur communautaire, ça suffit », a déclaré Claudette Cyr, directrice du Regroupement des organismes communautaires autonomes, lors de la manifestation mercredi après-midi. « On est à un an des élections, c’est le temps de se faire entendre. »

Ils étaient des milliers autour de l’Assemblée nationale en début d’après-midi, dont une nette majorité de femmes et beaucoup de personnes en fauteuil roulant. Ils reprochent au gouvernement de ne pas indexer leurs subventions, ce qui les empêche, disent-ils, de remplir leur mission. Des 475 millions de dollars qu’ils réclament de plus, 355 millions sont destinés à des organismes en santé et services sociaux.

Pour lire la suite…

Le communautaire contre la maudite machine

NATHALIE CÔTÉDROIT DE PAROLE

Photo: Réal Michaud

Quatre mille personnes ont marché, ce 27 septembre, sur Québec et elles ont fait une chaine humaine autour de l’Assemblée Nationale. Elles sont venues de toutes les régions du Québec, de l’Abitibi, de Montréal, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Gaspésie pour revendiquer un meilleur financement des organismes communautaires.

«On est à un an des élections. On va talonner le gouvernement et ça commence maintenant», a lancé Claudette Cyr du RQ-ACA à la foule, rappelant du même souffle que «les organismes communautaires voient tous les jours le ravage de cette façon sauvage de gouverner. On revendique la reconnaissance de l’éducation populaire autonome comme moteur du progrès social.»

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2017