La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

ACE, AIDE SOCIALE ET DIVORCE

STÉPHANIE GRAMMOND / LA PRESSE

Capture d’écran 2016-07-31 à 13.30.48

Ça y est ! Les familles ont reçu la semaine dernière le premier versement de la nouvelle Allocation canadienne pour enfants (ACE) promise par les libéraux en campagne électorale.

L’ACE, qui remplace trois anciennes mesures fiscales, sera un gros plus pour la vaste majorité des familles, comme je vous le disais dans un récent dossier. Les nouvelles prestations non imposables peuvent s’élever jusqu’à 6400 $ par année par enfant de moins de 6 ans et jusqu’à 5400 $ par enfant de 6 à 17 ans.

Les prestataires de l’aide sociale n’ont pas à s’en faire. Aucun gouvernement provincial ou territorial n’a indiqué qu’il prévoyait déduire le montant de l’ACE de l’aide sociale. Les familles dont le revenu familial net est inférieur à 30 000 $ recevront la prestation maximale, m’a confirmé Ottawa.

Pour lire l’article…

MÈRES PORTEUSES:UN JUGEMENT QUI OUVRE LA PORTE AU TOURISME PROCRÉATIF

Actualité |

29 juillet 2016

Jessica Nadeau / Le Devoir

Capture d’écran 2016-07-29 à 11.19.49

Le dernier jugement de la Cour du Québec, qui vient reconnaître à un père le droit d’adopter des jumelles conçues par une mère porteuse en Inde, ouvre une brèche importante en matière de tourisme procréatif, estime Alain Roy, président du Comité consultatif sur le droit de la famille.

« Maintenant, on sait que les couples québécois qui vont aller en Inde ou ailleurs dans le monde, peu importe les conditions exécrables dans lesquelles les mères porteuses évoluent là-bas, vont pouvoir revenir avec l’enfant et soumettre un projet d’adoption […]. Ça peut être reçu par les gens qui veulent un enfant comme étant une certaine forme de caution. »

En 2012, un couple homosexuel a déboursé 30 000 $ dans une clinique de Bombay pour qu’une femme porte leur enfant. Neuf mois plus tard, ils ramenaient au pays des jumelles. Comme l’acte de naissance mentionne le nom d’un seul des deux hommes — le père biologique—, son conjoint a déposé une demande pour adopter les fillettes.

Pour lire l’article…

MÈRES PORTEUSES EN INDE: QUÉBEC PERD SA PREMIÈRE BATAILLE

Actualité |

28 juillet 2016

PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD / LA PRESSE

Capture d’écran 2016-07-28 à 16.26.24

Québec vient de perdre sa première bataille judiciaire contre l’utilisation d’«usines à bébés» indiennes par des couples d’ici, alors que la justice presse de clarifier les règles qui doivent régir cette pratique.

Dans un jugement rendu il y a quelques jours, la Cour du Québec a autorisé un Québécois à devenir le père de jumelles nées d’une mère porteuse rémunérée, liée à une clinique de Bombay qui fournit chaque année des centaines de bébés à des Occidentaux.

Québec s’y opposait, estimant que la stratégie employée par le couple « porte atteinte à la dignité humaine par l’instrumentalisation du corps de la femme et la marchandisation de l’enfant ». C’était le premier affrontement lié à l’industrie indienne de la procréation devant la justice québécoise.

Pour lire l’article…

GARDE PARTAGÉE – Maintenir le critère souple de l’intérêt de l’enfant

JOHANNE CLOUET – Docteure en droit à l’Université de Montréal | LE DEVOIR – Actualités en société

GARDEPARTAGEE
Photo: Ivan Jekic / Getty Images

Le déclencheur

« À défaut d’une indication législative précise, l’interprétation de ses divers points peut varier d’un juge à l’autre, chacun statuant en fonction de sa sensibilité, de sa représentation du rôle du père ou de la mère et de son modèle idéologique propre.» — Étienne van Steenberghe et Lise Bilodeau, « Garde partagée par défaut : une pratique souhaitable », Le Devoir, 16 juillet.

Dans leur texte « Garde partagée par défaut: une pratique souhaitable », Étienne van Steenberghe et Lise Bilodeau énumèrent divers éléments qui, selon eux, militent en faveur d’une présomption légale de garde partagée de l’enfant à la suite d’une rupture conjugale.

Sans prendre ici position pour la garde partagée ou exclusive, j’estime que certains de leurs propos méritent d’être nuancés.

Quelques mots d’abord sur la garde exclusive afin de souligner, puisque cela est à mon avis souvent occulté ou méconnu, que l’ordonnance de garde exclusive à l’un des parents ne prive pas le parent non gardien de sa qualité de titulaire de l’autorité parentale.

Pour lire l’article…

« Les maudits BS » ou pourquoi l’utilisation de cette expression doit cesser immédiatement!

Actualité, Lutte à la pauvreté |

26 juillet 2016

MAUDE BERGERON – TONPETITLOOK.COM

les-maudits-bs-ou-pourquoi-lutilisation-de-cette-expression-doit-cesser-immediatement-378338
Crédit photo: Dessin Maude Bergeron

« C’est vraiment laite, ce quartier-là. Ça fait BS. »
« T’es ben mal habillé aujourd’hui, t’as l’air BS. »

BS aka bien-être social. Cette fameuse expression est, encore aujourd’hui, utilisée à titre d’insulte ou de manière complètement péjorative par une quantité astronomique de personnes. La plupart ne semblent pas conscients du poids négatif qui pèse sur notre société lorsqu’on entretient un discours comprenant de tels mots et expressions. Ces deux lettres – B & S – sont tellement connues dans le paysage québécois qu’il est même très difficile pour plusieurs de comprendre que c’est vraiment déplacé et ridicule de les prononcer par-ci et par-là, inconsciemment ou non.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je considère que c’est très mauvais pour la santé de notre société (et des humains; faudrait pas les oublier, ceux-là) d’utiliser cette expression.

Avant tout, il faut comprendre que les programmes d’aide et de solidarité sociale sont mis en place pour les gens qui nécessitent cette aide financière de dernier recours, quelles que soient leurs raisons. Arrêtons de juger collectivement ces personnes en leur apposant des étiquettes supplémentaires et en doutant de leurs besoins monétaires, s’il vous plaît.

Pour lire l’article…

PLANÈTE F – JE ME MARIE, JE ME MARIE PAS

Recherche et narration: Mariève Paradis / REMUE MÉNAGE – ICI RADIO-CANADA TÉLÉ
Capture d’écran 2016-07-28 à 13.56.25
Selon un sondage commandé par la Chambre des notaires en 2013, la moitié des conjoints de fait au Québec croient à tort que lors d’une séparation ils se diviseront en deux les biens acquis durant leur union. Qu’en est-il réellement? La réponse dans la capsule Planète F de cette semaine.

Pour regarder l’émission…

L’HISTOIRE DE JEANNE, C’EST VOUS, C’EST MOI…

SUZANNE LAFONTAINE, TRAVAILLEUSE COMMUNAUTAIRE / LA PRESSE (section DÉBATS)

Capture d’écran 2016-07-28 à 12.47.09

Je vous présente Jeanne*, que j’ai rencontrée la semaine dernière. Jeanne a 61 ans. C’est une sexagénaire débordante d’énergie, articulée, vive, fougueuse.

Jeanne a été mère de famille monoparentale. Métro-boulot-famille, métro-boulot-famille, la double tâche pendant des années. Une fois son fils parti du nid, elle l’a aidé financièrement à plusieurs occasions.

C’est que la vie est difficile pour les plus jeunes aussi. C’est ce qu’une mère doit faire, me dit-elle, même si c’est au détriment de sa propre situation financière. Jeanne a travaillé toute sa vie. À temps plein. Des boulots mal payés. Sans régime de retraite. Sans possibilité de faire des économies, encore moins d’accumuler de l’argent dans un REER. Mais elle a cotisé toute sa vie au RRQ.

Vers la fin de la cinquantaine, Jeanne perd son boulot. Elle ne lâche pas et se cherche désespérément du travail. Pas facile, dans une société qui glorifie la jeunesse et la beauté. Quand on n’a pas les plus belles fringues, les plus belles colorations et coupes de cheveux. Quand on n’a jamais eu les moyens des visites bisannuelles chez le dentiste…

Pour lire l’article…

L’argent, cet ennemi des couples

DAVID HODGES / L’ACTUALITÉ
Capture d’écran 2016-07-28 à 12.55.11

Les dépenses excessives sont la première cause de dispute entre conjoints.

Qu’est-ce qui fait grimper les couples aux rideaux?
Votre conjoint et vous n’êtes pas les seuls à ne pas partager une même vision de l’argent: un récent sondage mené par le magazine Money a révélé que les finances sont la principale source de conflits dans les couples, surtout quand il est question de dépenses excessives.

Pour lire l’article…

Les familles canadiennes touchent la nouvelle allocation pour enfants

Actualité, Lutte à la pauvreté |

20 juillet 2016

ACE
Les familles canadiennes touchent aujourd’hui leur premier chèque du nouveau programme d’allocation pour enfants.

Il était prévu que le montant du chèque soit supérieur pour 90 % des familles du pays, soit pour toutes les familles qui ont un revenu familial de moins de 150 000 $ par année.

C’est en moyenne 2300 $ de plus que les familles admissibles pourront se mettre dans les poches pour 2016-2017, selon Ottawa.

Pour lire l’article…

CONCILIER POUR LA VIE au FORUM SOCIAL MONDIAL! – 10 août 2016

logo CCFTE LogoForumSocial2016

CONCILIER POUR LA VIE
Atelier de discussion – 10 août 2016, 9h-11h30

La Coalition pour la conciliation famille-travail-études (CFTE), dont la FAFMRQ fait partie, tiendra un atelier de discussion dans le cadre du prochain Forum social mondial.

La Coalition représente près de deux millions de femmes et d’hommes au Québec. Elle regroupe toutes les organisations syndicales québécoises de même que des organismes féministes, communautaires et populaires œuvrant à l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleuses et des travailleurs, des parents et des proches aidantes.

Une présentation des revendications de la plateforme de la Coalition sera faite ainsi que les stratégies de diffusion. Un échange avec la salle suivra pour le partage des expériences différentes et des perspectives possibles.

Tous les détails sur le site du FORUM SOCIAL MONDIAL

© FAFMRQ 2016