La Fédération des associations
de familles monoparentales
et recomposées du Québec
(FAFMRQ) lutte pour l’amélioration
des conditions de vie des familles
monoparentales et recomposées.

En savoir plus ›

Actualités

Les richesses créées disparaissent dans les poches des plus riches, dénonce Oxfam

Actualité, Lutte à la pauvreté |

22 janvier 2018

HUGO PRÉVOSTRADIO-CANADA.CA


Photo: Reuters/Amr Alfiky

«Va-t-on toujours donner plus aux plus fortunés, qui possèdent déjà pratiquement tout?» Cette question rhétorique lancée par Aurore Chardonnet, porte-parole d’Oxfam, témoigne d’un sentiment d’urgence grandissant face à l’état des inégalités sociales à l’échelle mondiale, tandis que les grands décideurs de la planète se retrouvent en Suisse pour y aborder les grands enjeux touchant l’économie, la politique et l’environnement.

L’organisation n’en est après tout pas à son premier appel à repenser les structures fiscales et le capitalisme pour réduire les inégalités. Cette fois encore, le constat se fait plus troublant et l’appel à l’action, plus urgent.

Dans son rapport intitulé Partager la richesse avec celles et ceux qui la créent, Oxfam révèle ainsi que l’an dernier, 82% de la croissance des richesses enregistrée l’an dernier a été placé à l’abri dans les comptes bancaires du 1%, les gens les plus fortunés du globe.

Pour cette élite économique, il s’agit d’une croissance des avoirs financiers de l’ordre de 762 milliards de dollars, «soit plus de sept fois le montant qui permettrait de mettre fin à la pauvreté extrême dans le monde», précise Oxfam.

Pour lire la suite…

Les inégalités s’accentuent, ici comme ailleurs

Actualité, Lutte à la pauvreté |

22 janvier 2018

VICKY FRAGASSO-MARQUIS (La Presse canadienne) – LE SOLEIL


PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL

MONTRÉAL — À la veille du Forum économique de Davos, Oxfam exhorte les dirigeants du monde et les chefs d’entreprise à s’attaquer à la «crise mondiale» des inégalités, qui continuent de s’aggraver dans plusieurs pays, dont le Canada, selon un nouveau rapport de l’organisme.

Dans un long document publié dimanche soir quelques jours avant l’ouverture de cette rencontre internationale, Oxfam constate que l’année dernière, les mieux nantis se sont d’autant plus enrichis, alors que la situation a stagné pour les 50% les plus pauvres.

Depuis 25 ans, les 10% les plus pauvres dans le monde ont vu leurs salaires croître de seulement trois dollars.

Selon le rapport, le nombre de milliardaires a connu une augmentation historique en 2017 — c’est comme si un nouveau milliardaire était apparu tous les deux jours pendant l’année.

Pour lire la suite…

Les frais accessoires laissent place aux frais administratifs

Actualité, Lutte à la pauvreté |

22 janvier 2018

KARL RETTINO-PARAZELLILE DEVOIR


Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Depuis leur abolition il y a un an, les frais accessoires ont pratiquement disparu, mais les frais administratifs ont augmenté et l’affichage de la tarification dans les cliniques est déficient, constate la clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles.

Entre le 29 janvier et le 31 octobre 2017, la clinique communautaire montréalaise a reçu 90 déclarations de patients dans un registre de surveillance des frais accessoires. À partir de cet échantillon, elle observe que la facturation des frais accessoires pour des médicaments ou des actes médicaux couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) est pratiquement chose du passé, mais qu’en revanche, les frais administratifs réclamés pour remplir des formulaires ou pour obtenir une copie de dossier médical augmentent.

Ces frais administratifs ne sont pas couverts par la RAMQ et ne sont donc pas considérés comme des frais accessoires, mais les membres du comité de lutte en santé de la clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles dénoncent néanmoins un «déplacement de la facturation» pour compenser l’entrée en vigueur du règlement abolissant les frais accessoires.

Pour lire la suite…

QUÉBEC RÉVEILLE – Entrevue avec Virginie Larivière sur le salaire minimum

Actualité, Lutte à la pauvreté |

22 janvier 2018

QUÉBEC RÉVEILLECKIA / 88.3

Le 1er mai, le salaire minimum passera à 12$ de l’heure. Est-ce suffisant pour sortir de la pauvreté? On en discute avec la porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté et coporte-parole de la Campagne 5-10-15, Virginie Larivière.

Pour écouter et visionner l’entrevue…

7 février 2018: journée d’actions régionales #EngagezvousACA

7 FÉVRIER: JOURNÉE D’ACTIONS RÉGIONALES

Les coupures dans les services publics et les programmes sociaux ont permis au gouvernement de dégager 4,5 milliards$ de surplus sur le dos de la population. Alors qu’il aurait pu investir dans les organismes communautaires et la justice sociale, il a plutôt choisi de baisser les impôts! À moins d’un an des prochaines élections les organismes communautaires sont rouges de colère!

ON VOIT ROUGE…
Car ce sont les gens les plus riches qui profiteront des baisses d’impôt alors que ce sont les gens les plus pauvres qui ont payé le prix des politiques économiques du gouvernement!

ON VOIT ROUGE…
Car la population a de plus en plus besoin des organismes communautaires alors que nous n’avons pas assez d’argent pour aider tout le monde!

ON VOIT ROUGE…
Car malgré tous nos moyens de pression au cours des dernières années, une mobilisation monstre de 5000 personnes autour de l’Assemblée nationale le 27 septembre et l’appui de la population, le gouvernement ne nous entend pas!

NOS REVENDICATIONS
• Plus d’argent pour tous les organismes communautaires
• Le respect de leur autonomie pour qu’ils fassent leur travail à leur manière
• Plus d’argent dans les services publics et les programmes sociaux

Ensemble… Engagez-vous pour le communautaire ! Engagez-vous pour la justice sociale!

Détails sur les actions régionales à venir  SUR LA PAGE FACEBOOK DE L’ÉVÉNEMENT…

En 2017, 82% de la richesse mondiale est allée à 1% des plus fortunés

Actualité, Lutte à la pauvreté |

21 janvier 2018

AFP ET LA PRESSE CANADIENNELA PRESSE


REUTERS

82% de la richesse créée l’an dernier dans le monde a terminé entre les mains du 1% le plus riche de la population de la planète, les femmes payant le prix fort de ces inégalités, a dénoncé lundi l’ONG Oxfam.

«Le boom des milliardaires n’est pas le signe d’une économie prospère, mais un symptôme de l’échec du système économique», a affirmé la directrice d’Oxfam Winnie Byanyima, lors de la publication du rapport intitulé «Récompenser le travail, pas la richesse» à la veille de l’ouverture du World Economic Forum (WEF) à Davos.

«On exploite les personnes qui fabriquent nos vêtements, qui assemblent nos téléphones portables et cultivent les aliments que nous mangeons, afin de garantir un approvisionnement constant en produits pas chers, mais aussi pour grossir les profits des entreprises et leurs riches investisseurs», s’est-elle insurgée, citée dans un communiqué.

Pour lire la suite…

PÉTITION: Financement des organismes d’action communautaire autonome

Texte de la pétition

CONSIDÉRANT QUE les compressions dans les services publics et les programmes sociaux fragilisent la population, ont des conséquences sur le respect des droits sociaux et accentuent les inégalités;

CONSIDÉRANT QUE les groupes d’action communautaire autonome font face à une augmentation des demandes de soutien en raison de ces compressions;

CONSIDÉRANT QUE la mission de ces organismes est d’aider la population à défendre ses droits et à améliorer ses conditions de vie;

CONSIDÉRANT les contributions positives de ces organismes à la société québécoise, notamment en termes de participation citoyenne, et leur rôle comme moteur de progrès social depuis 50 ans;

CONSIDÉRANT QUE ces organismes sont des OSBL créés et administrés par les gens de la communauté et que les conseils d’administration sont indépendants du réseau public, constituant ainsi la base de leur autonomie;

CONSIDÉRANT QUE depuis 15 ans, l’insuffisance ou l’absence d’indexation appauvrit les organismes qui ne peuvent pas faire face à l’augmentation des coûts de fonctionnement;

CONSIDÉRANT QUE le sous-financement entraîne des interruptions d’activités et des fermetures temporaires ou définitives d’organismes;

Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de s’engager pour le communautaire et pour la justice sociale par:

– un rehaussement de 475 millions de dollars, par année, du financement à la mission des 4 000 organismes d’action communautaire autonome, incluant les groupes en attente de financement;
– l’indexation annuelle des subventions;
– le respect de leur autonomie;
– un réinvestissement dans les services publics et les programmes sociaux.

Date limite pour signer: 4 février 2018

Pour signer la pétition…

MODIFIER LA GARDE DES ENFANTS OU LES DROITS D’ACCÈS

CENTRES DE JUSTICE DE PROXIMITÉPROTÉGEZ-VOUS.CA


Pixabay

Lorsqu’un jugement du tribunal vient déterminer les modalités de la garde et des droits d’accès à la suite d’une rupture ou d’un divorce, il aura en principe pour vocation de s’appliquer «tel quel» jusqu’à ce que les enfants quittent le nid familial. Pourtant, la vie prend souvent de nombreux détours. Quoi faire lorsque modifier les droits de garde ou les droits d’accès devient nécessaire?

Dans le cadre de notre dernier article, nous avons présenté comment pouvait concrètement s’articuler la garde des enfants au « jour 1 » d’une rupture. Évidemment, entre le jour où la relation prend fin et celui où vos enfants pourront voler de leurs propres ailes, votre vie familiale se transformera. Les modalités de la garde d’un enfant de 2 ans, qui fréquente la garderie à côté de la résidence d’un parent, pourront ne plus être adéquates quand il entrera à l’école secondaire.

Pour lire la suite…

Le salaire minimum au Québec passera à 12$ l’heure

Actualité, Lutte à la pauvreté |

17 janvier 2018

LIA LÉVESQUE (LA PRESSE CANADIENNE) – LE DEVOIR


Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

Le ministère du Travail a confirmé, mercredi, qu’il augmenterait le salaire minimum plus que prévu, le 1er mai prochain, vu l’embellie économique. Le salaire minimum passera ainsi de 11,25$ à 12$ l’heure.

Lorsqu’il avait augmenté le salaire minimum, le 1er mai dernier, Québec avait indiqué la tendance qu’il voulait suivre à plus long terme. Il voulait ainsi veiller à ce que le salaire horaire minimum atteigne en bout de course 50% du salaire horaire moyen. Et comme ce salaire moyen a grimpé plus que prévu, vu la bonne santé de l’économie, le salaire minimum grimpera plus que prévu.

Cette hausse profitera à 352,900 travailleurs, principalement des femmes, a souligné le ministère dans son communiqué.

Mais même à 12$ en mai prochain, le Québec sera toujours loin derrière l’Ontario et l’Alberta. La province voisine du Québec l’a haussé à 14$ le 1er janvier dernier et a déjà annoncé qu’elle le hausserait à 15$ le 1er janvier prochain. Et l’Alberta le haussera à 15$ le 1er octobre prochain.

Pour lire la suite…

HAUSSE DE 75 CENTS DU SALAIRE MINIMUM: La preuve que la mobilisation pour le salaire minimum à 15$ doit se poursuivre

Actualité, Lutte à la pauvreté |

17 janvier 2018

COMMUNIQUÉ

Montréal, le 17 janvier 2018. – Les membres de la campagne 5-10-15 constatent que le gouvernement fait montre d’une ouverture intéressante en haussant le salaire minimum de 75 cents plutôt que les 50 cents prévus, ce qui le portera à 12$ l’heure le 1er mai prochain.
«Il faut d’abord reconnaître que cette augmentation est la plus importante jamais accordée. La mobilisation porte fruit. Toute augmentation de revenu pour les travailleuses et travailleurs les plus pauvres est la bienvenue et représente une amélioration de leurs conditions de vie. Par contre, il est nécessaire de rappeler que pour permettre à une personne qui travaille au salaire minimum à temps plein d’avoir un revenu viable et sortir de la pauvreté, un salaire de 15$ l’heure est nécessaire», soutient Virginie Larivière, co-porte-parole de la campagne 5-10-15.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018