Sous le signe de la colère et de l’épouvante

Articles

Sous le signe de la colère et de l’épouvante

Actualité |

01 novembre 2014

par Jean-François Nadeau, Le Devoir, Actualités en société

PhotoPresseCanadienne
Photo: Graham Hughes, La Presse canadienne

Les grandes manifestations sont-elles à la veille de reprendre ? Plus de 20 000 personnes sont descendues dans les rues de Montréal le jour de l’Halloween pour protester contre les horreurs de l’austérité.

Ils étaient venus de partout, mobilisés par les étudiants, les centrales syndicales et les mouvements sociaux. Des dizaines de groupes communautaires, sans compter les simples citoyens qui les ont rejoints, s’étaient donné rendez-vous rue Sherbrooke, à deux pas des bureaux du premier ministre Couillard. Avant que la manifestation ne s’engage, un ange tenu à bout de bras surplombait la foule. Personne n’espérait pourtant du ciel. En cette fête des morts, c’était plutôt du sang fait de colorant qui abreuvait l’esprit des manifestants. « Arrêtez de nous couper ! » répétait près de l’ange un personnage symboliquement charcuté. La scie mécanique de plastique découpait ailleurs quelques grosses effigies gouvernementales gonflées d’air.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021