AIDE SOCIALE : ET SI ON ENCOURAGEAIT AU LIEU DE DISCRIMINER ?

Articles

AIDE SOCIALE : ET SI ON ENCOURAGEAIT AU LIEU DE DISCRIMINER ?

Lutte à la pauvreté |

03 février 2015

Journal Mobile – directeur ACRoger Lafrance

Lettre ouverte à

M. François Blais,
Ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale,

Voilà quelques jours, vous avez annoncé une série de mesures dans le but de resserrer certains critères à l’aide sociale. Vous désirez assurer une meilleure équité entre les bénéficiaires et les travailleurs, mais à notre avis, vous ne faites que continuer de vous en prendre aux plus pauvres de notre société.

Certaines mesures nous questionnent particulièrement. Par exemple, vous voulez mettre fin à l’exclusion basée sur la valeur de la résidence. Ainsi, le propriétaire d’une maison dont la valeur nette dépasserait 142 100 $ se verrait refuser l’aide sociale, sauf pour une aide d’urgence qui serait remboursable. Nous recevons régulièrement des chômeurs ayant terminé leurs prestations de chômage et nous voyons mal comment une telle mesure peut être équitable. À Granby, la valeur moyenne des propriétés est de 220 000 $ et vendre sa demeure peut prendre des mois, sinon plus. Cette mesure risque de jeter des ex-travailleurs dans l’indigence.

Pour lire la lettre…

© FAFMRQ 2021