PLUS DE 70 ACTIONS CONTRE L’AUSTÉRITÉ tenues à travers le Québec dans la dernière semaine

Articles

PLUS DE 70 ACTIONS CONTRE L’AUSTÉRITÉ tenues à travers le Québec dans la dernière semaine

Actions ,Actualité |

28 février 2015

Marie-vic-1024x768

Montréal, le 28 février 2015. La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (Coalition) clôt la semaine nationale d’actions dérangeantes qu’elle a initiée en soulignant à la fois le nombre et la diversité des événements qui s’y sont tenus, tous les jours, dans toutes les régions du Québec. Des 35 actions initialement annoncées, c’est finalement plus de 70 actions symboliques et dérangeantes qui ont été organisées. La Coalition lance toutefois le message que ces actions ne sont qu’un début : le gouvernement Couillard doit s’attendre à une multiplication d’événements dans les prochains mois afin qu’il prenne une autre voie que celle de l’austérité.

« Tout au long de la semaine, les groupes sociaux ont démontré leur ras-le-bol et la grogne populaire face aux mesures d’austérité, » de dire Kim De Baene, co-porte-parole de la Coalition. Des mobilisations en tous genres ont été organisées : des rassemblements, manifestations et soupes populaires; des occupations de bureaux et de banques; des interventions bruyantes lors d’activités politiques et économiques; des descentes de bannières dans plusieurs villes; des livraisons de copeaux de bois à des députés ainsi que la fabrication de murs de glace devant leurs bureaux. Un grand nombre d’activités de sensibilisation ont aussi été proposées dans les quartiers, dans les endroits publics et dans les milieux de travail. Des groupes communautaires, des centres de femmes et des groupes d’alphabétisation populaire ont aussi lancé des campagnes d’information sur le web. « L’ensemble de ces actions visaient à dénoncer les choix idéologiques et politiques actuels. Les groupes ont rappelé que le Québec peut faire autrement en allant chercher l’argent là où il y en a, » a ajouté madame De Baene.

Pour lire le communiqué…

© FAFMRQ 2021