TAPER SUR LES PAUVRES POUR FAIRE PASSER LA PILULE DE L’AUSTÉRITÉ?

Articles

TAPER SUR LES PAUVRES POUR FAIRE PASSER LA PILULE DE L’AUSTÉRITÉ?

logoCollectifpauvret
COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF POUR UN QUÉBEC SANS PAUVRETÉ concernant les récentes modifications au Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles

Québec, le 15 avril 20015 – Le Collectif pour un Québec sans pauvreté s’indigne de la décision du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, lequel préfère aller de l’avant avec un projet coercitif dicté par des préjugés à l’endroit des personnes assistées sociales, plutôt que d’améliorer les conditions de vie de ces mêmes personnes.

En entérinant ce projet pourtant largement décrié depuis son dévoilement, le gouvernement du Québec souhaiterait-il mieux faire avaler la pilule de l’austérité à la classe moyenne, qu’il est en train de saigner en haussant les tarifs et en coupant dans les services publics ? « C’est comme si le gouvernement voulait montrer que ses mesures d’austérité n’épargnent personne, pas même les plus pauvres. Or, on attend toujours une annonce concernant des mesures aussi draconiennes pour les plus riches ! Le ministre fait appel à l’équité entre les personnes assistées sociales entre elles d’une part, et entre les personnes assistées sociales et les travailleurEs pauvres d’autre part, pour justifier sa décision. Il devrait plutôt veiller à l’égalité entre les plus riches et les plus pauvres, qui est pas mal plus déficiente », d’affirmer le porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, M. Serge Petitclerc.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021