LA PAUVRETÉ ET L’AIDE SOCIALE NE SONT PAS DES CHOIX: le ministre Hamad doit soutenir et non pas punir

Articles

LA PAUVRETÉ ET L’AIDE SOCIALE NE SONT PAS DES CHOIX: le ministre Hamad doit soutenir et non pas punir

communiqué-de-presse-gratuit
MONTRÉAL, le 27 avril 2015 /CNW Telbec/ – Plusieurs groupes sociaux dont le Front commun des personnes assistées sociales du Québec, dénoncent l’attaque aux droits humains que constitue le nouveau programme « Objectif emploi ». En effet, en plus des coupures à l’aide sociale annoncées au dernier budget qui sont inacceptables, cette mesure vient changer la mission première de l’aide de dernier recours, soit de porter assistance aux personnes en situation de précarité socio-économique.

Pour avoir accès à une aide de dernier recours, le programme Objectif emploi veut obliger tous les nouveaux demandeurs à suivre une mesure d’employabilité. Il s’agit là d’un changement radical alors que l’aide sociale ne sera plus considérée comme un droit humain, mais un privilège soumis à des conditions. « C’est illogique et arbitraire d’obliger des personnes à faire des mesures vers l’emploi alors qu’elles se trouvent en situation de détresse psychologique et de grande précarité », s’indigne Denis Chicoine du Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec.

Pour lire le communiqué…

© FAFMRQ 2021