BOÎTES DE DONS: Aux villes d’intervenir, dit Québec

Articles

BOÎTES DE DONS: Aux villes d’intervenir, dit Québec

Actualité |

20 juillet 2015

Karl Rettino-Parazelli | Actualités en société | Le Devoir
image
Photo: Michaël Monnier Le Devoir

Québec reconnaît que les dons de vêtements doivent bénéficier aux personnes dans le besoin, mais refuse d’encadrer l’installation des boîtes de collecte, afin de respecter l’autonomie des municipalités.

« Nous sommes évidemment sensibles à ce que ce soient les personnes dans le besoin qui bénéficient des dons de vêtements », affirme le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, par l’entremise de son attachée de presse, Catherine Poulin.

« Il revient toutefois aux municipalités de régir les activités économiques sur leur territoire, comme l’exploitation des cloches à vêtements, ajoute-t-elle. L’adoption de règlements pour ce type d’activité et la vérification des critères d’admissibilité lors de l’émission des permis relèvent des municipalités. »

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021