Les places subventionnées devenues moins avantageuses

Articles

Les places subventionnées devenues moins avantageuses

Le Devoir – Pierre Saint-Arnaud – La Presse canadienne

Les augmentations de tarifs des services de garde combinées aux bonifications des crédits d’impôt pour les places non subventionnées ont mené à une situation pour le moins incohérente dans les écoles primaires : les places subventionnées des services de garde en milieu scolaire sont devenues généralement beaucoup plus coûteuses pour les parents que les places non subventionnées.

En vertu de la réglementation, les parents des enfants qui fréquentent le service de garde d’une école primaire sur une base régulière, c’est-à-dire quatre ou cinq jours par semaine, ont droit au tarif réduit subventionné, qui passera en septembre de 7,30 $ à 8 $ par jour.

Les parents des enfants qui fréquentent le même service de garde trois jours ou moins par semaine n’ont pas droit à la subvention en vertu de leur statut d’occasionnel ou de sporadique et les tarifs, à première vue, sont beaucoup plus élevés. Un relevé sommaire et non exhaustif de La Presse canadienne fait état de tarifs de 14 $, 16 $ et 18 $ par jour, car ils ne sont soumis à aucune norme.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021