AIDE SOCIALE: le ministre doit jouer franc jeu

Articles

AIDE SOCIALE: le ministre doit jouer franc jeu

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

27 janvier 2016

SERGE PETITCLERC. porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté – HUFFINGTON POST

PhotoHamad

Depuis le dépôt du projet de loi 70, lequel introduit le Programme objectif emploi, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, soutient qu’un nouveau demandeur d’aide sociale qui refuserait un emploi jugé «convenable» verra sa prestation amputée de moitié. Une menace d’une telle ampleur ne peut avoir d’autre objectif que de nous rendre plus conciliants à l’égard d’une coupe plus «modérée».

Le ministre Hamad laisse entendre d’autre part que les nouveaux demandeurs devront accepter «tout emploi convenable» qui leur est proposé, même si cet emploi se trouve à plusieurs centaines de kilomètres de leur domicile. Encore une fois, le ministre Hamad en met plus que le client en demande! S’il revient sur cette obligation pour la limiter par exemple à 50 km, est-ce que nous pousserons un grand soupir collectif et remercierons le ministre d’avoir agi avec plus de modération? Loin de là!

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021