AIDE SOCIALE: LE MINISTRE BLAIS OUVERT À REVOIR LES PÉNALITÉS

Articles

AIDE SOCIALE: LE MINISTRE BLAIS OUVERT À REVOIR LES PÉNALITÉS

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

10 février 2016

Tommy ChouinardLa Presse

QUÉBEC — Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, ouvre la porte à abandonner ou, à tout le moins, réduire les pénalités financières contre les nouveaux demandeurs d’aide sociale qui refuseraient de participer à un programme d’intégration au travail.

Sa sortie survient au moment où la Commission des droits de la personne conclut que la réforme de l’aide sociale contrevient à la Charte.

Déposé par le prédécesseur de M. Blais, Sam Hamad, le projet de loi 70 vise à obliger les nouveaux demandeurs d’aide sociale à participer à un programme d’intégration au travail appelé « Objectif emploi ». Ce programme « peut prévoir que le participant est tenu d’accepter tout emploi convenable qui lui est offert » et « de maintenir son lien d’emploi pour la durée de sa participation au programme », c’est-à-dire d’un an à deux ans, peut-on lire dans la pièce législative.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021