DE JEUNES JURISTES EXIGENT UNE RÉFORME DU DROIT FAMILIAL

Articles

DE JEUNES JURISTES EXIGENT UNE RÉFORME DU DROIT FAMILIAL

LE DEVOIR – LIBRE OPINION
Marie-France Ouimet – Étudiante à la maîtrise en droit à l’Université de Montréal, Cynthia Brunet (avocate, Thibeault Joyal), Sylvianne Fréchette (notaire), Maude Joyal-Legault (avocate, Morin Pilote et associés), Andréanne Malacket (avocate, doctorante et chargée de cours à la Faculté de droit de l’Université de Montréal).

REFORMEDROITFAMILIAL
Photo: iStock

Cinq cent quatre-vingt-seize pages. Mille deux cent quatre-vingt-douze notes de bas de page. Quatre-vingt-deux recommandations. Plus de deux années de réflexion et de débats entre des experts chevronnés qui se sont donné pour mission de repenser le droit de la famille pour l’adapter aux nouvelles réalités conjugales et familiales. Le tout bénévolement, grâce aux sacrifices et à l’investissement d’un comité formé en avril 2013, dont les membres étaient animés par des principes et des convictions profondes.

Il y a de cela bientôt un an, le 5 juin 2015, ce comité, présidé par le professeur Alain Roy de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, remettait son rapport à la ministre Stéphanie Vallée, qui s’est empressée de s’en réjouir publiquement pour affirmer qu’il était dès lors étudié sérieusement et avec beaucoup d’intérêt. Le 5 mai dernier, près d’un an plus tard, lors d’un colloque organisé par la Faculté de droit de l’Université de Montréal, la ministre réitérait ses propos.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021