MIEUX PROTÉGER LES VULNÉRABLES. La majorité des Québécois estime que les droits devraient être les mêmes que ceux des couples mariés.

Articles

MIEUX PROTÉGER LES VULNÉRABLES. La majorité des Québécois estime que les droits devraient être les mêmes que ceux des couples mariés.

GENEVIÈVE LAJOIEJOURNAL DE QUÉBEC

Une forte majorité de Québécois souhaite que les conjoints de fait aient les mêmes protections financières que les couples mariés en cas de séparation.

C’est ce que révèle un sondage SOM réalisé pour le compte du Conseil du statut de la femme (CSF), qui préconise cette solution pour protéger les conjoints les plus vulnérables.

Quelque 70 % des personnes sondées se disent plutôt d’accord ou tout à fait d’accord avec cette proposition, qui impliquerait un droit de retrait pour les couples refusant cette protection. Le coup de sonde a été réalisé du 24 au 28 mars dernier auprès de 1020 répondants.

Lola contre Éric
La très médiatisée cause de Lola contre Éric, cette femme séparée qui s’était adressée aux tribunaux pour contraindre son conjoint de fait, un homme d’affaires multimillionnaire, à lui verser une pension alimentaire pour elle-même, avait exposé au grand jour la disparité de traitement entre les couples mariés et les autres quant au partage du patrimoine familial.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021