AIDE SOCIALE: PLUS DE 250 PROFESSEURS D’UNIVERSITÉ DÉNONCENT LA RÉFORME

Articles

AIDE SOCIALE: PLUS DE 250 PROFESSEURS D’UNIVERSITÉ DÉNONCENT LA RÉFORME

ISABELLE PROTER à Québec | LE DEVOIR avec La PRESSE CANADIENNE

250 PROFS PL70
Photo: Francis Vachon Le Devoir

Plus de 250 professeurs d’université pressent le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, de ne pas aller de l’avant avec le projet de loi 70 et, surtout, de ne pas imposer de pénalités aux prestataires de l’aide sociale qui refuseront de se plier à son nouveau programme d’insertion à l’emploi.

« Je pense que c’est bien que, les universitaires, on nous entende un peu plus, lance l’économiste Sylvie Morel du département des relations industrielles de l’Université Laval. Aller dans cette direction-là, ça va à l’encontre de ce qu’on observe dans la recherche en matière de politiques publiques de l’emploi. On va complètement à l’encontre de ce qu’il faudrait faire. »

Le projet de loi 70 prévoit de nouveaux incitatifs pour détourner les jeunes de l’aide sociale. Ceux qui refuseraient de participer au nouveau programme Objectif emploi pourraient se faire enlever jusqu’à la moitié de leur chèque.

Ils pourraient ainsi perdre jusqu’à la moitié de la prestation de base de 623 $, mais avec le crédit d’impôt à la solidarité de 103 $, ils s’en tireraient avec un revenu mensuel d’environ 500 $.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021