DROITS DE L’ENFANT: LOIN D’ÊTRE TOUJOURS RESPECTÉS

Articles

DROITS DE L’ENFANT: LOIN D’ÊTRE TOUJOURS RESPECTÉS

Actualité |

04 septembre 2016

ALAIN ROY, professeur titulaire à la faculté de droit de l’Université de Montréal – LA PRESSE (Opinion)
capture-decran-2016-09-12-a-13-56-52
Dimanche dernier, le Collectif éducation sans frontières a dénoncé une fois de plus le statut que le gouvernement du Québec réserve aux enfants d’immigrants sans papiers.

À moins de payer des droits de scolarité de 5657 $ au primaire, et de 7075 $ au secondaire, ceux-ci n’ont pas accès à l’école. Compte tenu de la précarité qui caractérise les familles d’immigrants sans papier, aussi bien dire qu’on prive ces enfants du droit fondamental à l’éducation.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021