Projet de loi sur l’aide sociale: le GASP en faveur d’une nouvelle proposition

Articles

Projet de loi sur l’aide sociale: le GASP en faveur d’une nouvelle proposition

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

27 septembre 2016

CYNTHIA LAFLAMMELa Voix de l’Est

1270652-nicolas-luppens-coordonnateur-gaspARCHIVES LA VOIX DE L’EST

 

(Granby) Le Groupe Actions Solutions Pauvreté (GASP) de la Haute-Yamaska a donné son appui lundi à la proposition de la Coalition Objectif Dignité (COD) concernant le programme Objectif emploi. La COD soumettait la semaine dernière une version plus acceptable, selon son point de vue, du projet de loi 70 sur l’aide sociale.

Ce projet de loi, déposé il y a près d’un an, prévoit que les nouveaux assistés sociaux jugés aptes au travail soient pénalisés financièrement s’ils refusent un emploi «convenable». Les pénalités pourraient aller jusqu’à la coupe de la moitié de leur chèque d’aide sociale.

La définition d’un emploi convenable en avait fait sourciller plusieurs, tout comme les pénalités qui seraient déterminées par règlement, et non par la loi. Le GASP avait alors lancé une pétition qui avait été déposé en mai à l’Assemblée nationale par le député François Bonnardel.

«On n’a pas eu encore la réponse publique, mais elle devrait sortir, je pense, au début octobre, précise Nicolas Luppens, coordonnateur du GASP. Le ministre est pour l’instant muet. Les groupes multiplient les sorties pour dire que le ministre (François Blais) ne fait pas de concession.»

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021