LE MINISTRE BLAIS AURAIT TORT DE PAVOISER

Articles

LE MINISTRE BLAIS AURAIT TORT DE PAVOISER

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

30 septembre 2016

Capture d’écran 2016-03-11 à 12.16.21

COMMUNIQUÉ

Entente pour éviter l’adoption du projet de loi 70 sous le bâillon:
LE MINISTRE BLAIS AURAIT TORT DE PAVOISER

QUÉBEC, le 30 septembre 2016 – Malgré l’entente récente entre le gouvernement du Québec et les partis d’opposition autour du projet de loi 70, le Collectif pour un Québec sans pauvreté refuse de baisser les bras. Il dénonce la lâcheté du gouvernement et son mépris pour la démocratie. Et il continuera de dénoncer le projet de loi tant que son aspect le plus odieux ne sera pas abandonné : les sanctions financières qui condamneront des centaines, voire des milliers de personnes à vivre avec une prestation mensuelle d’aide sociale d’à peine 399$ par mois.

Le Collectif peut comprendre la position des partis d’opposition qui, après des mois de travail acharné, ont fait le choix de « sauver les meubles » en évitant le bâillon, pour essayer d’adoucir quelques-uns des irritants du projet de loi 70. « Il semble que, selon les partis d’opposition, l’élastique a été étiré au maximum et que l’adoption du projet de loi sous le bâillon serait le pire des scénarios », souligne le porte-parole du Collectif, Serge Petitclerc. « Dans les circonstances, nous leur souhaitons la meilleure des chances dans leurs efforts pour rendre le projet de loi 70 un peu moins indécent.»

Pour lire le communiqué…

© FAFMRQ 2021