Adoption: le secret levé pour faciliter la quête des origines

Articles

Adoption: le secret levé pour faciliter la quête des origines

Actualité |

07 octobre 2016

MARCO BÉLAIR-CIRINO, Correspondant parlementaire à Québec – LE DEVOIR

adotpionPhoto: iStok

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, veut faire voler en éclats la chape de secret recouvrant les dizaines de milliers de dossiers d’adoption détenus par l’État québécois.

Elle a dévoilé jeudi le projet de loi 113 visant notamment à accorder à toute personne adoptée « le droit d’obtenir […] ses nom et prénom d’origine et ceux de ses parents d’origine et les renseignements lui permettant de prendre contact avec ces derniers ».

À l’heure actuelle, une personne adoptée peut contourner la règle générale actuelle en matière d’adoption, la confidentialité, seulement si le parent biologique y consent. « Ce sera renversé. La communication de renseignements sera présumée », a souligné Mme Vallée à l’occasion d’une conférence de presse.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021