Le temps est venu d’adopter une loi-cadre

Articles

Le temps est venu d’adopter une loi-cadre

Réginald Harvey (Collaboration spéciale) – LE DEVOIR

sonia-ethier-csqPhoto: Annik MH de Carufel Le Devoir
Les services éducatifs à la petite enfance ont été un tournant et un élément clé dans la Conciliation travail-famille, selon Sonia Éthier, vice-présidente de la CSQ.

La Coalition pour la conciliation famille-travail-études (CFTE) a adopté en juin dernier sa plate-forme politique : «Pour faire face aux nouveaux défis». Presque en parallèle, le Comité consultatif sur le droit de la famille remettait au ministre Sébastien Proulx son avis sur la question. La suite des choses avec Sonia Éthier, vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), membre à la fois de la Coalition et du Comité.

«Il y a eu rencontre avec le ministre en septembre au cours de laquelle on a fait le tour de la question», explique Mme Éthier. De son côté, le ministère a rendu l’avis public, de telle sorte que le Comité soit en mesure d’acheminer le dossier et ses recommandations auprès de la population. Rappelons que la CSQ réclame depuis février dernier avec ses partenaires de la Coalition une loi-cadre en matière de conciliation famille-travail-études. Cette demande, présentement en voie de cheminement, «apparaît comme l’une de celles qui sont fondamentales autant pour le Comité que pour la Coalition», souligne-t-elle. De plus, les deux organismes veulent que les normes du travail soient modifiées pour répondre aux réalités nouvelles qui sont apparues dans cette sphère d’activité.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021