ADOPTION DU PROJET DE LOI 70: Un recul majeur pour les droits des personnes assistées sociales

Articles

ADOPTION DU PROJET DE LOI 70: Un recul majeur pour les droits des personnes assistées sociales

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

10 novembre 2016

bandeau-fb-couverture

Communiqué
Pour diffusion immédiate

Québec, le 10 novembre 2016. – Le gouvernement persiste et signe. Il lui aura fallu exactement un an, jour pour jour, pour imposer le projet de loi 70 à la société québécoise. Dorénavant, les personnes qui feront une première demande d’aide sociale devront obligatoirement participer au nouveau programme Objectif emploi et elles devront répondre à ses exigences d’une façon jugée satisfaisante. Sans cela, elles pourraient voir leur prestation retenue ou coupée d’un montant pouvant aller jusqu’à 224 $. Il s’agit d’un recul majeur pour les droits des personnes assistées sociales.

«Aujourd’hui, tout le Québec devrait avoir honte de ce gouvernement qui appauvrira des centaines, voire des milliers de prestataires, plaide Yann Tremblay-Marcotte, porte-parole de la Coalition Objectif Dignité. Nous le répétons depuis un an : 623 $ par mois, ça ne se coupe pas! 623 $ par mois, c’est déjà tellement insuffisant que ça ne permet même pas de couvrir la moitié des besoins de base.»

Pour télécharger le communiqué…

© FAFMRQ 2021