Les garderies privées veulent s’approprier la maternelle à 4 ans

Articles

Les garderies privées veulent s’approprier la maternelle à 4 ans

JESSICA NADEAU | Éducation – LE DEVOIR

Inquiètes de perdre une partie importante de leur clientèle et de leur chiffre d’affaires, les garderies privées font des démarches à Québec pour que le programme de maternelle 4 ans soit offert dans leurs installations plutôt que dans le réseau public.

Pour l’instant, ce programme est offert uniquement dans certains milieux défavorisés, mais le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, compte accélérer son déploiement, et l’Association des garderies non subventionnées en installation — qui n’incluent pas les garderies privées en milieu familial — envisage le pire pour le jour où il s’étendra à l’ensemble du Québec.

« Si les enfants de quatre ans partaient pour la grande école, cela aurait des impacts désastreux pour les membres de l’Association des garderies non subventionnées en installation, car les enfants de 4 ans représentent 30 % de leur clientèle. Une telle décision viendrait déstabiliser et mettre en péril tous les secteurs des services de garde », plaidait récemment la porte-parole de l’association, Suzanne Gagnon, lors des consultations sur la réussite éducative de Montréal. Elle évoque notamment des pertes d’emploi à prévoir chez les éducatrices, une restructuration et le refinancement des garderies du réseau.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021