LA PROPORTION DES EMPLOIS À BAS SALAIRE GAGNE DU TERRAIN

Articles

LA PROPORTION DES EMPLOIS À BAS SALAIRE GAGNE DU TERRAIN

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

29 novembre 2016

FRANÇOIS DESJARDINS LE DEVOIR

bas-salairePhoto: Xavier Arnau / Getty Images

Le travail peu rémunéré représente près de 61% du marché, soit plus qu’il y a 20 ans, signale la CIBC

Les emplois moins bien rémunérés se multiplient plus rapidement que les autres, conclut la Banque CIBC dans un rapport sur la qualité de l’emploi à l’échelle pancanadienne qui s’interroge sur la capacité des travailleurs à encaisser les futures crises.

En se concentrant uniquement sur l’analyse des revenus, l’établissement a fait remarquer lundi que la proportion des gens qui gagnaient un salaire inférieur à la rémunération moyenne atteignait près de 61 % en 2015, par rapport à moins de 58 % en 1997. Cette situation, selon la CIBC, s’arrime à un écart grandissant des inégalités de revenus qui est « symptomatique d’une détérioration de la qualité du marché du travail ».

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021