NÉGLIGENCE PARENTALE: quand les chercheurs négligent le point de vue du parent

Articles

NÉGLIGENCE PARENTALE: quand les chercheurs négligent le point de vue du parent

capture-decran-2016-12-21-a-11-31-51

La recherche scientifique bénéficie d’une légitimité sociale très importante. En sciences sociales, la parole des experts est parfois plus écoutée que celle des personnes qui sont au centre de ces expériences de vie. Dans cette étude, les chercheurs s’intéressent à la problématique de la négligence parentale et ont voulu savoir comment la recherche sur ce sujet participe à l’exclusion du point de vue des parents, tant dans la recherche elle-même que dans l’intervention.

Les auteurs ont analysé neuf articles scientifiques publiés dans une revue internationale de référence dans le domaine de la négligence envers l’enfant.

La faute des parents?
D’après de nombreux auteurs, les données issues de la recherche conditionnent la manière dont les intervenants définissent et comprennent la négligence parentale. Actuellement, le modèle dominant fait porter la responsabilité de l’échec parental aux parents eux-mêmes. Or, ils ne sont pas l’unique cause du problème! Les écoles, les garderies, les services sociaux et les organismes communautaires ont le devoir de soutenir les parents afin que tous les enfants puissent s’épanouir.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021