LES «PAUVRES» NE SONT PAS UNE MARCHANDISE

Articles

LES «PAUVRES» NE SONT PAS UNE MARCHANDISE

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

22 décembre 2016

GILLES SIMARD (PAIR-AIDANT EN SANTÉ MENTALE) – LA PRESSE+

capture-decran-2017-01-09-a-16-21-07

Qu’on se le dise, les «pauvres» ne sont pas une marchandise qu’on peut trimballer et exhiber, comme ça, n’importe où, n’importe comment, au petit bonheur des fêtes du calendrier, Noël, la Saint-Valentin, le Carnaval, la Fête des neiges, des Mères, des Pères, alouette, gentille alouette…

Les pauvres ont aussi leur dignité, leur sensibilité, leur quant-à-soi, et, derrière chaque personne vivant cette terrible réalité, se cache, rappelons-le, une histoire personnelle, un drame unique, des cicatrices et des blessures encore à vif, que l’on se doit d’entourer avec précaution et de respecter pour les guérir.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021