LA MÉDIATION FAMILIALE A SES LIMITES

Articles

LA MÉDIATION FAMILIALE A SES LIMITES

ANNE GAIGNAIRE (COLLABORATION SPÉCIALE) – LA PRESSE+

capture-decran-2017-01-09-a-16-52-01

La médiation familiale a sans conteste contribué à pacifier les relations entre des conjoints en cours de séparation ou de divorce. Toutefois, elle ne résout pas tout et peut même créer des frustrations. Mieux vaut en connaître les limites pour profiter au maximum de ses avantages.

Sylvie a suivi une procédure de médiation familiale lorsque son ex-conjoint l’a quittée alors que leur fils était au début de l’adolescence. Vulnérable, elle traversait une phase très éprouvante de sa vie. « J’ai trouvé ce processus frustrant. J’aurais voulu que le médiateur fasse comprendre à mon ex que ce qu’il avait fait n’était pas correct. Mais il n’est pas là pour ça, je l’ai bien compris par la suite », se souvient Sylvie qui, plusieurs années plus tard, en garde encore un goût amer.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021