HAUSSES DE LOYER: Le FRAPRU dénonce le changement de méthode de la Régie du logement et appelle à la vigilance des locataires

Articles

HAUSSES DE LOYER: Le FRAPRU dénonce le changement de méthode de la Régie du logement et appelle à la vigilance des locataires

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

20 janvier 2017

Logement-1474-768x574

Montréal, le 20 janvier 2017 – Au moment où la Régie du logement publie l’outil de calcul des hausses de loyer actualisé pour l’année 2017, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) dénonce que l’organisme gouvernemental ait fait le choix de ne plus publier les indices d’estimation des augmentations, sans avertissement de surcroit. Ces indices reflétaient les modes de chauffage des immeubles et permettaient aux locataires de chiffrer approximativement l’augmentation que leur propriétaire pouvait réclamer au prochain renouvellement de leur bail, même s’il leur fallait ensuite valider l’augmentation demandée en utilisant le formulaire en ligne. Alors que les coûts de toutes les composantes de loyer, dont le chauffage, sont à la baisse face à l’an dernier, les augmentations demandées devraient généralement être inférieures à celles de 2016 avertit le FRAPRU. « Il s’agissait d’un outil plus facile d’accès. La Régie du logement répond clairement à une demande des propriétaires, sans se soucier des difficultés causées aux locataires. C’est scandaleux. », déplore Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021