Le poids d’une hausse de 0,50$

Articles

Le poids d’une hausse de 0,50$

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

20 janvier 2017

BRIGITTE BRETON LE SOLEIL

LEPOIDS 123RF

(Québec) ÉDITORIAL / Québec annonce une hausse de 0,50$ du salaire minimum le 1er mai (0,25$ pour les employés à pourboire) et promet du même souffle des «mesures d’atténuation» pour les employeurs. Jusqu’à quel point est-ce nécessaire? Un équilibre est là aussi recherché. Si l’État doit soutenir les entreprises, il doit aussi soutenir les salariés à faible revenu, de plus en plus nombreux à recourir aux banques alimentaires et qui peineront encore à joindre les deux bouts avec un salaire à 11,25$ l’heure.

Évidemment, une hausse du salaire minimum n’a pas seulement un effet sur les quelque 350 600 personnes qui travaillent à ce taux. Le rehaussement devrait normalement se répercuter sur les autres salariés, dont plusieurs ont subi des gels ou reçu de très faibles augmentations ces dernières années.

Le signal envoyé par le gouvernement est donc positif pourvu qu’il s’accompagne d’autres initiatives pour favoriser la création d’emplois de qualité, pour augmenter la productivité et valoriser l’innovation.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021