BUDGET LEITAO: Le mirage des services de qualité pour la petite enfance

Articles

BUDGET LEITAO: Le mirage des services de qualité pour la petite enfance

ALEC CASTONGUAY L’ACTUALITÉ

MinistreProulxPhoto: La Presse canadienne/Mario Beauregard

Le gouvernement annonce 12 millions de dollars par année pour «soutenir la qualité de l’intervention éducative». C’est donc… 52$ par enfant.

Les silences du document budgétaire sont parfois plus révélateurs que les mots du ministre des Finances. C’est particulièrement vrai cette année pour les services éducatifs destinés aux tout-petits qui fréquentent par milliers les garderies du Québec. Les bottines ne suivent pas les babines. Même s’il prétend le contraire, le gouvernement continue de pousser les enfants de 0 à 5 ans vers des services de moindre qualité.

Malgré le plantureux surplus qui se dessine cette année — potentiellement le plus imposant de l’histoire du Québec — le budget ne contient qu’une seule bonne nouvelle pour les parents qui se préoccupent de la qualité des services de garde de leur progéniture: la reconnaissance qu’un élève en difficulté, un futur décrocheur à l’école, se forme dès la petite enfance. Le principe, largement reconnu par les experts, est inscrit noir sur blanc.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021