DES NOUVELLES DE PIERRE

Articles

DES NOUVELLES DE PIERRE

PATRICK LAGACÉLA PRESSE

Capture d’écran 2017-04-03 à 10.36.59

Jusste avant Noël, je vous ai parlé de Pierre qui ramasse des bouteilles vides pour épaissir un peu ses sandwiches, parce que Pierre vit du BS à 623$ par mois.

Il se passait de quoi dans la vie de Pierre, écrivais-je: on lui avait offert un travail. Dans une cuisine, 15$ de l’heure. Il venait de commencer à travailler, lui qui cherchait un emploi depuis des mois. Le rêve.

Un rêve en forme d’échelle, d’échelle pour sortir du trou financier qu’est forcément sa vie. Car ramasser des bouteilles vides qui valent entre 5 cents et 20 cents, faites le calcul, il faut marcher en tabarslak pour arriver à faire 20 $ par jour…

C’est une occupation qui permet d’épaissir les sandwiches, oui, mais qui est faite de grandes et de petites humiliations, comme les résidants qui vous crient après parce que vous ouvrez leurs sacs de recyclage, comme les épiciers qui vous disent : « C’est pour les clients, la machine » qui gobe les bouteilles et cannettes, alors que c’est dans leur crisse d’épicerie que vous achetez votre bœuf haché en spécial…

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021