UN SUCCÈS INCERTAIN POUR LA MATERNELLE 4 ANS

Articles

UN SUCCÈS INCERTAIN POUR LA MATERNELLE 4 ANS

JESSICA NADEAULE DEVOIR

Maternelle Photo: Fatih Hoca Getty Images

La qualité n’étant pas au rendez-vous, le programme de maternelle 4 ans en milieu défavorisé «ne remplit pas sa mission», tranche la chercheuse Christa Japel, qui vient de terminer la toute première étude québécoise sur l’impact de sa fréquentation sur les enfants vulnérables. «Il n’y a pas de grande différence entre les enfants qui ont fréquenté la maternelle 4 ans et ceux qui avaient un autre parcours. Les lacunes sont toujours là.»

Lorsque le gouvernement a décidé d’implanter les maternelles 4 ans en milieu défavorisé en 2013, l’objectif était de réduire l’écart entre les enfants vulnérables — moins susceptible de fréquenter un service de garde de qualité — et les autres, issus d’un milieu socio-économique plus favorisé.

L’idée était de donner à tous une chance égale de réussir ses études, dans la mesure où l’on sait qu’un grand nombre d’enfants en milieu défavorisé commencent l’école avec des lacunes et que l’écart risque de s’intensifier au fur et à mesure du cheminement scolaire des enfants.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021