PARENTS ET ETUDIANTS QUAND LES ÉTUDES NE SONT PLUS UN JEU D’ENFANTS

Articles

PARENTS ET ETUDIANTS QUAND LES ÉTUDES NE SONT PLUS UN JEU D’ENFANTS

PRISCA BENOITL’APPEL
(Note: cet article a été publié en octobre 2016)

imagePHOTO: Isabelle Caouette

ÉDUCATION. L’Association de parents étudiant ou travaillant à l’Université Laval (APETUL) s’apprête à déposer à l’administration de l’université une proposition de politique familiale pour faciliter la conciliation entre famille, études et travail.

Ils sont de 6000 à 9000 étudiants à l’Université Laval, estime l’APETUL, des milliers d’étudiants à porter deux chapeaux, voire plus, au quotidien. Ils étudient, à la maîtrise, au doctorat ou au baccalauréat, tout en élevant leurs enfants. Pourtant, rien n’indique leur présence sur le campus, se désole l’association.

«On dirait que l’université est restée en 1950», s’étonne la coordonnatrice par intérim de l’APETUL, étudiante à la maîtrise et elle-même mère de quatre enfants, Annie-Pierre Bélanger. Pourtant, l’ère où les étudiants représentaient majoritairement des garçons entre 18 à 25 ans vivant toujours chez leurs parents est révolue depuis longtemps, assure l’étudiante. «On est en plein dans l’âge de la fertilité, ajoute Mme Bélanger. On ne peut pas renier cette réalité.»

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2017