DÉFICIT DE COMPASSION

Articles

DÉFICIT DE COMPASSION

RIMA ELKOURILA PRESSE

1379194-linda-luca-presentera-aujourdhui-devantPHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Cela fera bientôt trois ans que le fils de Linda De Luca est mort. Et cela fera bientôt trois ans qu’elle se bat à sa mémoire. Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale a beau lui avoir dit être sensible à sa cause, elle attend encore que cette «sensibilité» se traduise par un geste concret.

«Martin ne voudrait pas que je lâche», me dit la mère, qui se présentera aujourd’hui devant le Tribunal administratif du Québec pour demander justice pour les personnes handicapées et leurs proches.

Martin, c’est le fils unique et adoré de Linda De Luca, dont j’ai déjà raconté l’histoire. Il souffrait de trisomie 21, de cardiopathie et d’insuffisance pulmonaire. Il est mort le 6 mai 2014, à l’âge de 39 ans, emporté par une pneumonie. Linda l’a aimé comme seule une mère peut aimer. Elle l’aime encore. Il ne se passe pas une seule journée sans qu’elle ne pense à lui et à tous les moments heureux qu’ils ont passés ensemble.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021