LUTTE À LA PAUVRETÉ: LE GOUVERNEMENT DOIT CESSER DE FUIR SES RESPONSABILITÉS

Articles

LUTTE À LA PAUVRETÉ: LE GOUVERNEMENT DOIT CESSER DE FUIR SES RESPONSABILITÉS

Capture d’écran 2017-04-25 à 16.40.48

COMMUNIQUÉ

Le gouvernement est en train de faire la preuve que, malgré tous ses beaux discours, la lutte à la pauvreté est la dernière de ses priorités. Le Collectif pour un Québec sans pauvreté profite du début de l’étude des crédits budgétaires pour dénoncer les injustifiables retards dans deux dossiers majeurs. Il est temps pour le gouvernement d’assumer ses responsabilités et de donner l’heure juste à la population en ce qui concerne le prochain plan de lutte à la pauvreté et la réforme de l’aide sociale.

Plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale
Il y a un mois, le ministre François Blais annonçait un nouveau report du dépôt du plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale. Ce nouveau délai s’ajoute aux deux ans de retard déjà accumulés. « Pourtant, il y a urgence d’agir, dénonce la porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Virginie Larivière. François Blais n’a-t-il pas lui-même reconnu l’échec des deux premiers plans d’action? La pauvreté n’a pas reculé au Québec depuis l’adoption de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale en 2002. Le gouvernement ne peut plus ignorer ce drame humain. »

Pour lire le communiqué…

© FAFMRQ 2021