1er MAI: TROIS REVENDICATIONS POUR LES TRAVAILLEURS

Articles

1er MAI: TROIS REVENDICATIONS POUR LES TRAVAILLEURS

MARILYSE HAMELINLE DEVOIR

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Syndicats et organisations communautaires sont réunis cette année pour le 1er mai sous la bannière de la campagne 5–10–15 afin de porter trois revendications communes.

Le collectif réclame le droit pour tous les travailleurs québécois de connaître leur horaire de travail au moins cinq jours à l’avance, en plus de bénéficier de 10 jours de congés payés par année pour cause de maladie ou de responsabilités familiales, ainsi que l’augmentation du salaire minimum à 15 $ l’heure.

Selon la coalition, ce sont là trois mesures phares pour contribuer à réduire la pauvreté et pour aider les travailleurs à concilier vies professionnelle et familiale. Ces revendications seront au coeur des activités organisées un peu partout dans la province ce lundi 1er mai, dont la grande marche de Montréal et les manifestations à Québec et à Sherbrooke (30 avril).

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021