Elle tenait à ce que son conjoint décédé soit le père de Ruby

Articles

Elle tenait à ce que son conjoint décédé soit le père de Ruby

Actualité ,Conjoints de fait |

19 mai 2017

AMÉLIE ST-YVESLE JOURNAL DE MONTRÉAL

Photo: Courtoisie, Vicky Neveu

VAL-D’OR | Une femme a dû se battre et dépenser des milliers de dollars pour prouver que son conjoint décédé quand elle était enceinte était le père de son bébé.

Audrey Lamarche considère que la loi est trop complexe pour reconnaître la paternité d’un père décédé. Si elle avait été mariée avec son conjoint au moment du décès, la paternité aurait été automatique, mais pas dans le cas d’un conjoint de fait, même si le couple était ensemble depuis quatre ans et avait un autre enfant.

«C’est clairement désuet. Que tu sois marié ou que tu ne sois pas marié, ça ne veut pas dire que tu es plus fidèle ou moins fidèle. Ce n’est pas logique que la loi soit différente», précise Mme Lamarche.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021