POUR UNE LOI-CADRE SUR LA CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL-ÉTUDES

Articles

POUR UNE LOI-CADRE SUR LA CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL-ÉTUDES

LOUISE CHABOT / PRÉSIDENTE DE LA CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC (CSQ) – LA PRESSE+

Jusqu’à dimanche prochain, le Québec vit à l’heure des familles. Le moment est propice pour réfléchir ensemble sur la place que notre société devrait faire à ces dernières.

Ce n’est pas parce qu’il est fréquemment question de conciliation famille-travail-études sur la place publique que la situation est réglée pour autant. Tant s’en faut, et à la CSQ nous sommes bien placés pour le savoir. L’organisation du travail est de plus en plus complexe.

DE LOURDES CONSÉQUENCES
C’est quotidiennement que les travailleurs doivent faire face à cette nécessité de conciliation.

Pensons notamment au temps supplémentaire obligatoire toujours plus présent dans le secteur de la santé, au phénomène des personnes proches aidantes ou à l’augmentation des emplois atypiques. Les travailleurs sont parfois confrontés à des choix difficiles entre prendre soin d’un proche et leurs obligations professionnelles.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021