Loi sur les normes du travail: vers la reconnaissance des «proches aidants»

Articles

Loi sur les normes du travail: vers la reconnaissance des «proches aidants»

JEAN-MARC SALVETLE SOLEIL

(Québec) La ministre du Travail, Dominique Vien, «prend acte» de l’invitation de la Coalition avenir Québec de reconnaître les «proches aidants» dans la Loi sur les normes du travail. Un tel changement constituerait une petite révolution sociale, selon les associations représentant tous ces Québécois.

Le caquiste Marc Picard a présenté, mercredi, un projet de loi visant à permettre à tout proche aidant de prendre 10 journées de congé par année, sans solde, «afin de fournir des soins ou du soutien à un proche, que ce dernier soit membre ou non de sa famille immédiate».

Selon ce projet, la Loi sur les normes du travail tiendrait ainsi compte de tout salarié «qui n’est pas nécessairement un membre de la famille immédiate de la personne qui requiert des soins»; un voisin ou un ami, par exemple. M. Picard propose que la loi offre à ces Québécois le même répit auquel ont déjà droit les salariés pour «remplir leurs obligations parentales ou en raison de l’état de santé d’un membre de leur famille».

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021