Je rêve… d’éducation, mais j’aspire à la réalité

Articles

Je rêve… d’éducation, mais j’aspire à la réalité

Actualité |

20 juin 2017

MARLÈNE GAGNON (orthopédagogue) – LE SOLEIL

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, ERICK LABBÉ

(Québec) Je rêve d’éducation parce que le sujet me passionne, parce que j’ai passé 34 années de ma vie professionnelle avec des jeunes en difficulté, à essayer avec mes collègues de faire autrement, pour que nos élèves, en majorité des garçons, en viennent à avoir le goût de se lever pour fréquenter l’école et pour apprendre quelque chose.

Je rêve d’éducation parce que je suis renversée par ce cafouillage d’annonces qui tirent dans tous les sens dernièrement : plus de maternelles 4 ans, les rénovations de nos établissements scolaires, l’engagement de trois sommités expertes dans d’autres domaines que l’éducation pour faire de nos écoles les plus belles du monde, l’encadrement de l’enseignement à domicile, l’accès des enfants sans papiers à l’école, les notes gonflées, etc.

Dans mes rêves, je n’accuse pas le ministre de l’Éducation d’être indolent, mou ou passif, bien au contraire, il dégaine comme quelqu’un qui ne sait plus par où commencer quand il doit manipuler un monstre.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021