ALPHABÉTISATION: Une stratégie nationale s’impose

Articles

ALPHABÉTISATION: Une stratégie nationale s’impose

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

05 septembre 2017

BIRAN MYLESLE DEVOIR

L’alphabétisation est une priorité pour le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx. Cet enjeu crucial pour l’avenir du Québec devrait interpeller la société dans son ensemble.

L’alphabétisation est l’un des piliers de la politique sur la réussite éducative annoncée en juin dernier par le ministre Proulx. C’est en soi un pas dans la bonne direction, mais le déficit de littératie des Québécois exige d’aborder le problème en dehors de l’école.

En dépit des efforts du ministre Proulx, l’alphabétisation ne figure pas parmi les priorités du gouvernement. À preuve, il est difficile d’obtenir des données et des informations sur le phénomène, ce qui n’est pas sans étonner le ministre de l’Éducation. L’octroi d’une enveloppe récurrente de 20 millions, pour soutenir les organismes communautaires, les employeurs et les commissions scolaires qui luttent contre l’analphabétisme, est intéressant. Mais à défaut d’une vision cohérente et globale des interventions nécessaires pour faire reculer l’analphabétisme, cette initiative gouvernementale aura l’effet d’une poignée de sel dans un verre d’eau.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2017