L’ADOPTION EN BANQUE MIXTE: des familles en concurrence?

Articles

L’ADOPTION EN BANQUE MIXTE: des familles en concurrence?

CHLOÉ COUVYORFQ (OBSERVATOIRE DES RÉALITÉS FAMILIALES DU QUÉBEC)

Ce texte de vulgarisation résume l’essai de Doris Chateauneuf et Julie Lessard «La famille d’accueil à vocation adoptive : enjeux et réflexions autour du modèle québécois.», publié en 2015, dans Service social 61, 1, pp. 19–41.

Faits saillants
Le programme d’adoption par Banque mixte, ou planification concurrente, permet de placer un enfant en famille d’accueil avant qu’il ne soit légalement adoptable. C’est aujourd’hui la forme d’adoption la plus répandue au Québec, devant les adoptions internationales.

Au Québec, au Royaume-Uni et aux États-Unis, les gouvernements encouragent la planification concurrente en instaurant de courts délais de placement, qui forcent les intervenants à jauger très vite la situation.

Il est parfois difficile de juger si l’enfant devrait, ou non, rester en contact avec ses parents biologiques. Au Québec, aucune structure n’encadre ou n’assure le suivi des rencontres.

Pour lire l’article…

© FAFMRQ 2021