RÉFORME DE L’AIDE SOCIALE: QUEL COÛT POUR LA SANTÉ PUBLIQUE?

Articles

RÉFORME DE L’AIDE SOCIALE: QUEL COÛT POUR LA SANTÉ PUBLIQUE?

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

20 septembre 2017

JESSICA NADEAULE DEVOIR

Québec met en danger la santé des populations les plus vulnérables et risque d’amplifier les problèmes de santé publique en voulant imposer des pénalités financières aux bénéficiaires d’aide sociale qui ne répondront pas aux exigences du nouveau programme Objectif emploi. Telle est la conclusion des directeurs de santé publique de Montréal et de Montérégie qui exhortent le gouvernement à faire marche arrière dans son projet de règlement présentement à l’étude.

« Devant la volonté du gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec cette réforme de l’aide sociale qui prévoit des pénalités susceptibles d’appauvrir les plus pauvres, d’augmenter l’insécurité alimentaire et d’aggraver l’itinérance, en tant que directeurs de santé publique de Montréal et de Montérégie, nous tirons la sonnette d’alarme et insistons sur les risques de ces pénalités pour la santé de nos populations », écrivent-ils dans leur mémoire présenté la semaine dernière au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021