On devrait augmenter les impôts des plus riches, estime le FMI

Articles

On devrait augmenter les impôts des plus riches, estime le FMI

Actualité |

12 octobre 2017

ÉRIC DESROSIERSLE DEVOIR


Photo: Matthias Schrader Associated Press

Aux prises avec un creusement des inégalités de revenus, les pays développés pourraient augmenter leurs impôts des plus riches sans craindre de nuire à leur croissance économique, estime une étude du Fonds monétaire international.

«La plupart des pays développés ont été le théâtre d’un creusement notable des inégalités de revenus principalement causé par l’augmentation des revenus de marché du 1% des plus riches», notent les experts du FMI dans la dernière édition de son Moniteur des finances publiques dévoilée mercredi. Une bonne part de ce phénomène, rappelle-t-on, a été causée par des phénomènes mondiaux, comme les changements technologiques, la mondialisation et les récessions. Mais les gouvernements ont aussi eu tendance, ces dernières années, à affaiblir leurs mécanismes de répartition de la richesse en abaissant, notamment, les impôts des contribuables les plus riches, avec l’idée, peut-être, que cela pourrait stimuler la croissance économique.

«Bien qu’un certain niveau d’inégalité soit inévitable dans un système basé sur l’économie de marché à cause des différences de talent, d’effort et de chance, une inégalité excessive peut éroder la cohésion sociale, mener à une polarisation politique et, ultimement, réduire la croissance économique», prévient-on. Autrement dit, non seulement la redistribution de la richesse ne nuit pas à la croissance «si elle n’est pas excessive», mais elle a un effet «positif».

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021