LES ENTREPRISES DEVRONT SE DOTER D’UNE POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT SEXUEL

Articles

LES ENTREPRISES DEVRONT SE DOTER D’UNE POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT SEXUEL

DENIS LESSARDLA PRESSE


PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

(Québec) Quelque 260 000 entreprises québécoises seront tenues de se doter d’une politique pour contrer le harcèlement sexuel au travail. Les employés qui sont victimes d’inconduites sexuelles à leur emploi auront sous la main une définition de ce qui constitue une inconduite et une procédure claire décrivant explicitement le cheminement pour porter plainte.

Ces dispositions feront partie de la réforme de la Loi sur les normes du travail qui sera déposée avant les Fêtes par la ministre du Travail, Dominique Vien. Selon les sources de La Presse, la mesure veut répondre à une revendication de longue date des groupes féministes, qui voulaient que le harcèlement sexuel soit traité de façon distincte du harcèlement psychologique, déjà inscrit dans la loi depuis 15 ans.

Actuellement, la loi ne mentionne pas de façon explicite le harcèlement sexuel. Celui-ci est «inclus dans la définition législative du harcèlement psychologique».

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021