UNE NOUVELLE LIGNE SOUS LA LIGNE (2): QUAND L’ONTARIO FAIT MIEUX

Articles

UNE NOUVELLE LIGNE SOUS LA LIGNE (2): QUAND L’ONTARIO FAIT MIEUX

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

20 novembre 2017

VIVIAN LABRIE INSTITUT DE RECHERCHE ET D’INFORAMTIONS SOCIOÉCONOMIQUES (IRIS)

L’ART DE HAUSSER LE STANDARD POUR LA HAUTEUR DE LA BARRE : UN REPÈRE ÉQUIVALENT À LA MPC À ATTEINDRE PROGRESSIVEMENT EN DIX ANS POUR LE SOUTIEN DU REVENU MINIMAL EN ONTARIO

En effet, le gouvernement ontarien mène présentement une consultation publique sur la base d’une feuille de route déposée récemment par trois groupes de travail mandatés pour proposer des voies de transformation en matière de sécurité du revenu. Cette feuille de route est audacieuse. Elle comprend notamment les points suivants.

1. «Parvenir à la suffisance du revenu» (le critère oublié par le comité québécois d’experts) et s’assurer d’y arriver en dix ans au moyen d’une combinaison de soutiens dans l’ensemble du système de sécurité du revenu.

La mesure de faible revenu qui en fournit le seuil minimum de départ équivalait en 2016 à 21 929$ pour une personne seule (page 195 de la feuille de route), soit un peu plus que le revenu après impôt (21 865$) nécessaire à l’atteinte de la MPC à Toronto (20 435$), ce qui suppose en moyenne un 7% de plus. Il s’agit autrement dit d’un seuil de référence équivalant à au moins 100% de la MPC.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021