LA FAIM, CE FAIT DIVERS QUÉBÉCOIS

Articles

LA FAIM, CE FAIT DIVERS QUÉBÉCOIS

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

07 décembre 2017

VIRGINIE LARIVIÈRE (COLLECTIF POUR UN QUÉBEC SANS PAUVRETÉ) – LA TRIBUNE

Il y a exactement deux semaines, ce titre dans un média régional: Les aînés gaspésiens ont faim. Cette nouvelle s’inscrit dans une tendance. De plus en plus de personnes ont recours aux banques alimentaires: des personnes aînées, mais aussi 150 000 enfants, des personnes qui ont des revenus d’emploi, d’autres qui sont à l’aide sociale, etc.

En moins d’une décennie, le nombre de personnes qui ont eu recours aux services des banques alimentaires a augmenté de près de 34%. Du coup, ces dernières ont de plus en plus de mal à répondre aux besoins. L’année dernière, dans certaines régions, les demandes d’aide alimentaire ont explosé de 300%, forçant l’annulation des paniers de Noël.

Des initiatives comme La grande guignolée des médias, qui se déroule aujourd’hui, donnent certainement un coup de main pour apaiser la faim de milliers de personnes au Québec. Mais elles ne suffisent pas à cacher le problème de fond : le recours aux banques alimentaires est en train de se «normaliser». (…)

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021