Plus de suivi demandé contre les évictions abusives de logement

Articles

Plus de suivi demandé contre les évictions abusives de logement

Actualité ,Lutte à la pauvreté |

12 décembre 2017

MATHIAS MARCHAL LE JOURNAL MÉTRO


Josie Desmarais

Des groupes de défense des locataires déplorent que les reprises de logements et les évictions de logement sont faites au détriment des locataires les plus anciens qui paient les loyers les plus bas. Ils demandent qu’un meilleur suivi sur les travaux qu’envisagent les propriétaires soit réalisé.

Selon les données de 2017 du Regroupement des comités logements et associations de locataires du Québec (RCLALQ), 55% des locataires ayant reçu un avis de reprise ou d’éviction de leur logement l’habitaient depuis au moins dix ans et payaient en moyenne 100$ de moins pour un 4½ que la moyenne du marché (644$). Ils étaient ciblés parce que leur loyer plus bas ne permettait pas au propriétaire d’avoir un suffisamment bon rendement, selon le RCLALQ.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021