Des étudiantes se font demander de ne pas tomber enceintes durant leurs études supérieures

Articles

Des étudiantes se font demander de ne pas tomber enceintes durant leurs études supérieures

CATHERINE MONTAMBEAULT JOURNAL DE MONTRÉAL


Photo courtoisie

Une chercheuse québécoise reconnue dénonce que des directeurs de recherche demandent à des étudiantes de ne pas tomber enceintes durant leurs études supérieures.

Ève Langelier affirme que certaines étudiantes doivent signer, lors de leur inscription à la maîtrise ou au doctorat, une entente stipulant qu’elles ne tomberont pas enceintes pendant qu’elles participent à un projet de recherche.

«C’est comme demander à une femme, pendant une entrevue d’embauche, si elle veut des enfants. C’est totalement discriminatoire», souligne la titulaire de la Chaire pour les femmes en sciences et en génie au Québec.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2019