PROCÉDURES DE DIVORCE: LES RICHES PRIVILÉGIÉS PAR LE SYSTÈME DE JUSTICE

Articles

PROCÉDURES DE DIVORCE: LES RICHES PRIVILÉGIÉS PAR LE SYSTÈME DE JUSTICE

PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD ET TRISTAN PÉLOQUINLA PRESSE

Il y a l’argent, mais pas seulement. Des juges «surinvestis» et des avocats prêts pour la guerre favorisent des procédures judiciaires plus longues pour les clients fortunés qui divorcent, selon une sociologue qui a longuement étudié cet enjeu.

L’attitude différente des avocats à leur égard et l’intérêt des juges pour ces dossiers complexes contribuent à ce que des procédures s’éternisent davantage que les autres, selon Émilie Biland, ex-professeure de l’Université Laval qui a enquêté dans les coulisses des systèmes de justice québécois et français.

Mme Biland s’exprimait au lendemain de la publication par La Presse d’un article dans lequel le juge en chef de la Cour supérieure dénonçait les effets « terribles » des quelques procès familiaux impliquant des ultrariches qui s’étirent sur des dizaines de jours chaque année. Il joignait sa voix à d’autres juges qui ont dénoncé des situations d’abus dans les dernières années.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018