LE CASSE-TÊTE DES FAMILLES RECOMPOSÉES

Articles

LE CASSE-TÊTE DES FAMILLES RECOMPOSÉES

Actualité ,Familles recomposées |

12 février 2018

HÉLÈNE ROULOT-GANZMANNCONSEILLER.CA

Au ­Québec, 16% des familles sont recomposées. C’est plus que partout ailleurs au ­Canada, et cela vient avec son lot de tracasseries financières. Les conseillers sont formels: pour ces couples, la seule façon de s’en sortir est de communiquer.

Comme la rupture, la recomposition familiale est un moment d’intense réorganisation. Lorsque les deux partenaires passent de célibataires à conjoints de fait, voire époux, cette mise en ménage affecte forcément les finances du nouveau couple.

«L’un des grands enjeux, ce sont les prestations familiales, explique ­Marie-Eve ­Brown, notaire et présidente de l’Association de médiation familiale du ­Québec. Elles peuvent considérablement baisser et cela va se faire au détriment du conjoint qui gagne le moins d’argent, bien souvent la femme. Or, l’autre n’est pas tenu de payer quoi que ce soit aux enfants qui ne sont pas les siens.»

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2021