L’INJUSTICE FISCALE A LE VISAGE D’UNE FEMME

Articles

L’INJUSTICE FISCALE A LE VISAGE D’UNE FEMME

MAGDALENA SEPULVEDA LE DEVOIR


Photo: Agence France-Presse

Les organisations de femmes des pays en voie de développement peuvent être fières d’elles-mêmes: grâce à leurs luttes, les cadres juridiques ont été modifiés afin de promouvoir l’égalité des sexes. Aujourd’hui, de plus en plus de femmes parviennent à gagner un revenu par elles-mêmes, leur participation au marché du travail s’est accrue et les écarts dans la qualité de l’emploi entre les femmes et les hommes se sont réduits.

Il reste cependant beaucoup à faire. À conditions de travail égales, les femmes gagnent nettement moins que les hommes. Elles continuent de se concentrer dans des emplois informels et sans conditions de travail décentes. Plus de 75% des femmes d’Afrique et d’Asie travaillent dans le secteur informel sans la moindre protection sociale, selon l’ONU Femmes, l’agence dédiée aux femmes des Nations unies.

En outre, elles assument toujours une part disproportionnée des tâches domestiques, un travail non rémunéré. S’occuper des enfants et des personnes âgées, faire le ménage et la cuisine restent des «missions de femmes», ce qui limite leurs possibilités d’éducation, de formation ou d’emploi et rend impossible l’autonomisation économique.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018