LES MIETTES

Articles

LES MIETTES

AURÉLIE LANCTÔTLE DEVOIR

À six mois des élections provinciales, sur fond de mobilisation contre les violences sexuelles, le gouvernement égrène fièrement les bonnes nouvelles pour les travailleuses, les intervenantes communautaires et les femmes en situation vulnérable. Curieux alors qu’il y a quelques mois encore, les impératifs de « rigueur budgétaire » coupaient court à toutes les revendications en ce sens.

Cette semaine, on a annoncé 6,4 millions supplémentaires pour lutter contre les violences sexuelles. On a aussi dévoilé un nouveau soutien financier pour la création de nouvelles places en garderie, dans le réseau public. Difficile d’accueillir avec hostilité celui qui, au milieu du désert, accourt avec un verre d’eau. Mais faut-il être dupe ? Réagissant à l’annonce sur les garderies, Louis Sénécal, directeur de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), a bien résumé la situation : le gouvernement crée un remède à une situation qu’il a lui-même créée.

Pour lire la suite…

© FAFMRQ 2018